Les quotidiens du mercredi à fond sur la visite de Macky Sall à Touba et à Tivaouane

La visite privée, effectuée hier matin par le Chef de l’Etat, Macky Sall, aux chefs religieux mouride de Touba (Centre) et tidiane de Tivaouane (Ouest), se paie la Une des quotidiens parus mercredi.
Le Soleil ouvre sur cette visite et informe que dans ces foyers religieux, «Macky Sall magnifie l’implication de Touba et de Tivaouane» dans le dénouement de la crise scolaire.

«Visite privée du Chef de l’Etat à Touba et Tivaouane-Ce que Macky a dit à Cheikh Sidy Mokhtar et à Al Amine», recueille L’Observateur à sa Une.

Le journal, révèle qu’à Touba, Karim Wade s’est invité à l’audience, et à Tivaouane, les enseignements de la crise scolaire ont été partagés.

Parlant de cette visite dans les foyers religieux, Grand-Place fait état de «nouveau départ entre le Palais et Touba».

Walfadjri met en exergue les confidences de Macky Sall au khalife général des mourides, à qui il a indiqué : «J’ai décidé de libérer Karim et je ne reviendrai pas sur ma décision».

«Karim va passer la Korité chez lui», renchérit le président dans Le Quotidien.

«Voyage éclair de Macky à Touba-Les dessous d’une visite», note Rewmi à sa Une.

«Que cachent les visites matinales de Macky ?», s’interroge Le Populaire.

Mettant cette visite dans le contexte de la situation confuse de l’école, de l’affaire Karim Wade et du dialogue national, nos confrères de La Tribune estiment que «Macky cherche refuge à Touba et Tivaouane».

«Crise de l’école, dialogue national, libération de Karim Wade-Macky s’explique à Touba et à Tivaouane», titre Le Témoin.

Ce qui fait dire à EnQuête que cette visite permet au Chef de l’Etat de vendre son dialogue national.

La Tribune consacre sa Une au ramadan et indique que «Niasse ouvre les caisses de l’Assemblée nationale» pour les parlementaires qui ont reçu chacun des tissus bazin, des dattes, du sucre et cent mille francs.

«Conférences religieuses pendant le ramadan-La traite des prêcheurs», titre EnQuête, précisant que les agendas des conférences sont bouclés 2 à 3 mois avant le jeûne.