Les quotidiens du mardi sur la situation post-élection des Hauts conseillers

La situation à l’Alliance pour la République (Apr, au pouvoir) et son avenir dans la région de Dakar où elle a perdu l’élection des Hauts Conseillers des Collectivités Territoriales (HCCT) face à la coalition «And Taxawu Dakar» du maire socialiste de la capitale, Khalifa Sall, ainsi que les rivalités entre ce dernier, et le Secrétaire général du parti socialiste, Ousmane Tanor Dieng, sont mises en exergue par les quotidiens parus mardi.
«Apr-Contrôle de Dakar après la défaite de Diouf Sarr -Appel à candidatures», titre Le Quotidien qui estime que cette défaite aiguise les appétits des adversaires du ministre de la Gouvernance locales, et patron du parti présidentiel dans le département de Dakar.

Le journal explique que Diouf Sarr estime que cette défaite n’est pas la sienne, mais que son engagement et sa responsabilité dans cette campagne pourraient motiver certains de ses camarades de l’Apr qui voudraient aussi être «patron» de Dakar.

Après cette élection, L’Observateur constate un «sale temps à l’Apr» et indique qu’à Dakar, le Secrétaire d’Etat à la Communication ouvre le feu sur Diouf Sarr.

«A Foundiougne (Centre), les victorieux traitent Latif Coulibaly (Secrétaire général du Gouvernement) de non-politique, le ministre parle de désorganisation. A Ziguinchor (Sud), Doudou Kâ, Dg du Fongip, accuse ses frères de parti. A Louga (Nord), deux camps revendiquent la victoire», ajoute L’Obs.

A ce lendemain d’élection, Le Populaire fait état d’ «invectives et de récupération à Mbacké» avec des alliés du président de la République qui sont frustrés du sort qui leur est réservé.

Dans la manchette de L’as, Mamadou Kany Bèye, maire de Ndoulo ouvre les hostilités au Ps et affirme que «Tanor et Cheikh Seck ont échangé leurs cartes du Ps contre celles de l’Apr».

Quoi qu’il en soit, Sud Quotidien écrit que l’analyste politique, Momar Seyni Ndiaye, estime que «Tanor et le Ps, les grands perdant» de l’élection des HCCT.

Ce qui fait dire à Walfadjri que «le Hcct accentue la rivalité entre Tanor et Khalifa».

La présidence du Hcct intéresse Rewmi qui donne «les raisons d’un choix» porté sur Ousmane Tanor Dieng.

Ce faisant, Le Témoin se demande : «Quel avenir pour Khalifa Sall ?»

De son côté, Direct-Info parle d’une aventure ambiguë pour le Pds et voit «les libéraux dans un trou noir».

«Affaire Sonko, Hcct, attaques contre Macky, dossier Aïda Ndiongue-Souleymane Ndéné Ndiaye assène ses vérités», lit-on à la Une du journal L’As. Selon l’ancien Premier ministre libéral qui se considère comme un mauvais opposant», «le Hcct est une institution inutile».

Pendant ce temps, Le Soleil met en exergue les propos de Macky Sall au sommet du G20. «L’Afrique, dit le Chef de l’Etat sénégalais, doit éviter le piège des matières premières».

Le Populaire revient sur la traque des biens mal acquis et note : «Robert Bourgi, Macky, Karim et les contacts de Paris». Le journal révèle que les discussions indirectes se passent lors de la première visite du président Sall en France.

«Prêt à transiger, Macky demande à Bourgi de raisonner Karim pour qu’il restitue une partie de ses biens», écrit Le Populaire.