Les quotidiens du mardi à fond sur le départ de Nafi Ngom Keïta de l’Ofnac

La nomination de la magistrate Seynabou Ndiaye Diakhaté à la présidence de l’Office national de lutte contre la fraude et la Corruption (Ofnac), en remplacement de l’Inspectrice générale d’Etat (Ige), Nafi Ngom Keïta, dont le mandat est arrivé à terme, est largement commentée par la presse sénégalaise de ce mardi.

«Seynabou Ndiaye Diakhaté, nouvelle présidente de l’Ofnac-Les dessous du départ précipité de Nafy Ngom», titre L’As, expliquant que la dame qui a récemment présenté son rapport 2015, avait épinglé plusieurs organismes publics.

Ce faisant, nos confrères estiment que Nafi Ngom Keïta n’a pas résisté à la vague d’indignation des autorités. «D’aucuns pensent qu’elle perd aussi son poste à cause de certaines sorties et de son franc parler dérangeant», indique L’As.

«Comment Nafi Ngom s’est grillée», révèle Le Populaire, notant de la part de l’ex-présidente de l’Ofnac, des violations du droit à la réserve, une rupture de confiance avec le Président de la République, et une gestion de dossiers très décriée.

«Présidente de l’Ofnac-Nafi Off Nabou On», note Le Quotidien, alors que pour Rewmi, avec ce limogeage de Mme Keïta, «l’Ofnac (est) sur les traces de la CREI».

«Seynabou Ndiaye Diakhaté aux commandes. Elle avait envoyé Idy en prison», ajoute Rewmi.
Sur «ce qui a fait couler Nafi Ngom Keïta», Sud Quotidien retient le Coud, la perspective d’un 2ème rapport sur Pétro Tim, et l’affaire Diack.

«Macky voulait son départ depuis novembre 2015», informe ce journal, soulignant que la société civile reste sceptique sur la nomination d’une nouvelle présidente de l’Ofnac.

Selon La Tribune, «Nafi Ngom (est) emportée par son rapport» et que «Seynabou Ndiaye Diakhaté reprend du service».

«Ofnac-Macky Sall décapite Nafi Ngom Keïta», estime Le Témoin, faisant titrer à L’Observateur qui rappelle que Nafi Ngom Keïta est remplacée par Seynabou Ndiaye Diakhaté : «Ofnac-Cent états dame».

A sa Une, le journal EnQuête révèle ce flagrant délit de fraude de «Senhuile (qui) transige pour 1,1 milliard». «Comment l’Etat a été roulé dans l’affaire. La Douane avait réclamé 1,7 milliard», renseigne le journal.

Parlant de la visite d’hommes d’affaires polonais au Sénégal, Le Soleil informe qu’ «un projet de raffinerie d’or annoncé».

En politique, Direct-Info souligne que «la démocratie sénégalaise piétine» à cause de manifestations interdites, des emprisonnements, et de la répression.

«Attaques du chef de l’Etat contre l’opposition-Rewmi, le Pds et Pastef descendent Macky en flammes», titre Walfadjri.