Les quotidiens du lundi se focalisent sur le voyage du président Macky Sall à Bamako

La visite d’hier à Bamako (Mali), du président sénégalais et président en exercice de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), Macky Sall, ainsi que les stratégies mises en avant par son pays pour lutter contre le terrorisme, occupent la Une des quotidiens de ce lundi.
Selon La Tribune, «Macky (est allé) au chevet de Bamako». De son côté, Sud Quotidien donne «l’appel de Macky Sall depuis Bamako» et souligne que le chef de l’Etat sénégalais veut «le renforcement de la solidarité nationale».

Pour Libération, «Macky crie sa colère à Bamako». Le Quotidien insiste sur la décision de Sall de décréter «trois jours de deuil national», manifestant ainsi sa solidarité avec le peuple malien.

«Macky, Condé et Abdel Aziz décrètent 3 jours de deuil national», note EnQuête qui, à sa Une, révèle ces «43 milliards pour bunkériser Dakar» contre le terrorisme.

Selon le journal, Ecobank a déjà encaissé 23 milliards. «Objectif : Protéger les édifices publics et équiper les forces armées», ajoute EnQuête.

Sur ce renforcement du dispositif sécuritaire, L’As indique que «le Sénégal se barricade».

Libération fait des révélations sur le Sénégalais ayant annoncé un attentat e France lors du match Nice-Lyon et décrit «Ousseynou Diop, (comme) l’illuminé de Thiès».

«Cueilli par la Dic, cet étudiant de 20 ans qui se cachait sous le pseudo Hussein Weuz, assume ses délires. La Saoudienne bloquée à l’aéroport de Dakar, refoulée», écrit Libération.

Le Quotidien donne la mauvaise nouvelle pour ces «3 officiers radiés» de l’armée sénégalaise pour désertion et escroquerie foncière.

«Le colonel Matar Thioune et le médecin-capitaine Thierno Bocoum devant le tribunal militaire mercredi», explique ce journal.

La Tribune consacre sa Une à l’annulation de la manifestation prévue mercredi par l’opposition devant l’Assemblée nationale.

«L’opposition et le pouvoir se retrouvent. Vers le retour à la légalité parlementaire», note le journal.

«L’opposition renonce à assiéger l’Assemblée : Médiation ou reculade ?», s’interroge L’As.

Sud Quotidien traite du Synode de la Miséricorde et estime que «l’Eglise tend la main aux divorcés remariés».