Les quotidiens du lundi font le bilan du massacre en Gambie

La presse de ce lundi dresse le bilan après les manifestations de l’opposition, jeudi dernier à Serekunda (Gambie), pour exiger des réformes électorales avant la prochaine présidentielle.

«Manifestations contre le régime de Jammeh : Trois opposants tués en Gambie», note Walfadjri à sa Une, soulignant que l’opposant Solo Sandeng a été enterré à Tanje, et que l’Onu demande l’ouverture d’une enquête.

Selon Le Populaire qui fait état de «violentes répressions en Gambie», «Jammeh massacre ses opposants».

«L’Onu parle de trois morts et réclame une enquête. Les Etats-Unis mettent la pression sur Jammeh et condamnent la sévère répression», explique Le Pop.

«Washington et Droits de l’hommistes condamnent Jammeh», note Le Quotidien.

De son côté, le journal L’As explique que «quatre Sénégalais (sont) arrêtés en Gambie». Selon nos confrères, il s’agit de trois agents du ministère de l’Environnement et du fils du maire de Niaming.

«Jammeh kidnappe des Sénégalais. Mystère sur leur sort. Des opposants torturés et tués», détaille EnQuête.

En politique, Le Quotidien revient sur la sortie du président du Groupe parlementaire du parti démocratique sénégalais (Pds) et note que «Modou rend Fada le Pds».

Le journal estime que le député impose le débat sur son mandat parlementaire. «Après 10 mois de confrontation, Fada capitule», titre Grand-Place, dans lequel journal l’avocat Me Babou soutient que «Modou Diagne Fada n’est plus député du Pds».

«Fada capitule devant Wade», titre La Tribune, soulignant que sous pression, le député abandonne le Pds.

Le Soleil illustre sa Une avec Macky Sall à la clôture du Daaka (retraite spirituelle de Médina Gounass, Sud) qui affirme que «les travaux de modernisation seront poursuivis».