Les quotidiens du jeudi font le bilan de la grève des transporteurs

Le bilan de la grève de 48 heures des transporteurs entamée mercredi pour exiger la libération de quatre bus de transports saisis par la Douane se paie la Une des quotidiens parus jeudi.
Relatant cette grève des transporteurs, le journal L’As plonge «dans l’enfer d es Dakarois» qui «ont souffert le martyre».

«Très suivi, ce mouvement d’humeur de 48 heures des transporteurs a causé de sérieux désagréments chez les usagers qui ne savent plus où donner de la tête», écrit L’As, informant qu’à Rufisque, les rares bus qui circulaient étaient pleins jusqu’au marchepied.

«Ca cale à Colobane et Petersen (Dakar). Le Fouladou (Sud) éprouvé. Le transport interurbain paralysé à Thiès. Les usagers paient les pots cassés à Tambacounda (Est)», explique L’Observateur.

Ce qui fait dire à Libération que «les usagers des transports en commun ont vécu hier le calvaire»

«Entre la pluie et la grève des transporteurs-Dakar invivable», titre La Tribune, à côté du Populaire qui note : «Les transporteurs échouent, la pluie paralyse Dakar».

Le journal estime que la grève du Collectif des transporteurs et conducteurs a été très peu suivi dans la capitale, où la pluie a causé beaucoup de dégâts dans la circulation et les maisons.

«Kolda (Sud) et Kaolack se plient au mot d’ordre», ajoutent nos confrères du Populaire.

Pour Sud Quotidien, «Dakar Dem Dikk (société publique) et Aftu (société privée) sauvent les usagers».

Quoi qu’il en soit, Walfadjri indique que cette première journée de grève a fait perdre à l’économie nationale plus de sept milliards f cfa.

Le journal EnQuête consacre sa Une à l’affaire du policier ripoux filmé en pleine circulation en train d’avaler une contravention après avoir reçu 3000 f cfa d’une conductrice.

«Fin de cavale pour Aïda (celle qui avait filmé le policier et diffusé la vidéo sur les réseaux sociaux», informe EnQuête qui précise que cueillie hier chez elle, A. Oumou Kalsoum Ndiaye sera déférée aujourd’hui.

Toutefois, le journal écrit que de fortes pressions sont exercées pour la tirer d’affaire.

Selon L’As, Aïda est placée en garde-à-vue par la Dic (Division des investigations criminelles).

«Aïda Ndiaye qui avait filmé le policier arrêtée au Point E», précise L’Observateur.

Ce journal consacre sa Une à un autre fait divers relatif à la disparition de neuf jeunes dans le chavirement d’un zodiac et informe que «Yarakh pleure ses fils.

«Attendu prochainement à Nouakchott-Wade rôde autour de Macky», informe Le Quotidien à sa Une.

Pendant ce temps Walfadjri donne «les liaisons dangereuses d’Aliou Sall» et informe que «le frère du président Macky flirte avec le Cartel», et est «ami de Frank Timis, homme d’affaires atypique au passé douteux».