Les quotidiens à fond sur l’avis du Conseil constitutionnel contre la réduction du mandat présidentiel

L’avis du Conseil constitutionnel qui juge que la réduction du mandat présidentiel en cours de sept à cinq ans n’est pas conforme à l’esprit de la Constitution, et annoncé hier, par le Chef de l’Etat Macky Sall, au cours d’un discours à la Nation, convoquant du coup un référendum le 20 mars prochain pour valider les autres réformes constitutionnelles, est largement commenté par les quotidiens de ce mercredi.
«Réduction du mandat présidentiel : Le Conseil constitutionnel tranche le débat. Le mandat en cours s’achève en 2019. Le référendum prévu le 20 mars prochain, et le Chef de l’Etat appelle à voter Oui», écrit Le Soleil.

Pour L’Observateur, «les cinq sages (du Conseil constitutionnel) recalent Macky» qui annonce que «le mandat en cours connaîtra son terme en 2019».

«Macky justifie son quinquennat», titre Sud Quotidien, dans lequel journal, le président Sall promet : «J’entends me conformer à la décision du Conseil constitutionnel».

Selon EnQuête, sur avis des cinq sages, Macky annonce renonce à réduire son mandat, et que «ça tiendra bien jusqu’en 2019». Le journal estime que «la légalité censure la parole donnée.

«Macky Sall obligé à 7 ans», note La Tribune, alors que Le Populaire écrit que «Macky (est) le parapluie des cinq sages».

Pour Libération, «Macky reste sage». De son côté, Le Témoin note «renvoie au diable le quinquennat» et ajoute que «Macky va faire sept ans».

«Les cinq sages désavouent Macky Sall !», titre L’As.

«Macky Sall respecte la Constitution et l’avis du Conseil», écrit Direct-Info, à côté de Rewmi qui estime que «la réduction du mandat est supprimée du projet de réforme constitutionnelle».

Pour la présidentielle fixée en 2019, Le Quotidien parle d’un «Sall risque».

Quoi qu’il en soit, Walfadjri note que «Macky se tire une balle dans le pied».