Les journaux du samedi à fond sur la campagne référendaire

Les journaux parvenus samedi à l’APS ont, à l’unanimité, consacré leurs manchettes à la fin, hier, de la campagne pour le référendum du dimanche laissant le champ libre aux citoyens invités à choisir entre les courants du « Oui » ou du « Non ».

« La parole au peuple » ouvre le quotidien national Le Soleil qui informant que « l’administration territoriale fin prête », « la Cena va déployer 20.000 contrôleurs et superviseurs » pour la couverture du référendum de ce dimanche. « Macky Sall annonce des
concertations après le scrutin », indique le quotidien de Hann.

L’As titre : « Dimanche décisif pour deux camps ! » et rapporte les propos de Khalifa Sall qui lance aux électeurs : « prenez les sacs de riz et argent offerts, mais votez non demain » et de Macky Sall
qui souligne que : « seuls les tonneaux vides font beaucoup de bruit ».

« Macky face à son destin » lance Walfquotidien sur le projet de révision constitutionnelle. Walfquotidien croît savoir que « plus
qu’une question de +Oui+ ou de +Non+, cette consultation est un test grandeur nature pour Macky Sall qui devra faire face à une nouvelle configuration politique si son projet venait à être rejeté ».

Toujours sur le scrutin référendaire du dimanche 20 mars,
Sud quotidien lance : « A vos cartes ! » aux 5 millions d’électeurs répartis dans 12.381 bureaux de vote. « La campagne référendaire a été clôturée hier, vendredi à minuit (…). Ainsi ce dimanche 20 mars, de 8h à 18h, les 12.381 bureaux de vote que compte le Sénégal seront ouverts aux 5 millions d’électeurs qui comptent voter ou rejeter le projet de réforme du chef de l’Etat, Macky
Sall », écrit Sud quotidien.

Référendum ce dimanche, « La voix du souverain » annonce à sa Une Le Quotidien qui soutient que « le peuple donne son avis et
prend sa décision ». « Dans moins de 24 heures, l’on saura si le
peuple adoptera ou rejettera le projet du Président Macky Sall. Lui seul pourra alors clore le débat et dire s’il a encore confiance ou non à celui qu’il a élu en 2012 », analyse le même journal.

A 24 heures du référendum, « Ca passe ou ça casse ! »,
« le référendum en 5 chiffres », « Oui ou Non, vive la paix », « le Oui et le Non s’étranglent », « le Sénégal retient son souffle » affichent respectivement à leurs Une l’Enquête, le Pop, la Tribune et Libération pour dire que la campagne référendaire est terminée et
les avis des citoyens sont attendus dans les bureaux de vote.

Mettant des photos illustratives des leaders des camps du « Oui »
et du « Non », le journal Enquête rapporte les propos du chef de l’Etat qui dit : « La victoire du Oui ne fait l’ombre d’aucun doute » et ce qui semble être une réponse d’Idrissa Seck : « Une victoire du Non représenterait le rejet du projet du Président ».

Le quotidien L’Obs écrit : « Un scrutin à multiples enjeux » jouant avec les mots à sa Une « Oui kend de validation ou de non satisfaction ». « Plus de 3000 policiers en renfort pour
sécuriser le vote », renseigne le journal.

Certains quotidiens ont, en outre, rapporté la décision du Khalife général des mourides d’interdire toute activité politique à Touba.