Les étudiants de la Fastef remettent ça…Intifada sur l’avenue Cheikh Anta Diop

C’était  chaud aujourd’hui dans la matinée sur l’avenue Cheikh Anta Diop. Les étudiants ont remis ça, il  s’agit de ceux qui ont déposé leur candidature pour le concours pour entrer à la Fastef.

Suite à un communiqué du doyen de cette structure se référents aux instructions du premier ministre  données au ministre de la Fonction publique puis envoyé au recteur de l’Ucad. Un fait qui poussé les candidats à ce concours de sortir de leurs gongs.

Les étudiants ont exprimé leur désaccord  vis à vis de cette mesure qu’ils jugent arbitraire. Ainsi, s’en est suivi d’une véritable intifada. Les jets de pierres et des pneus brûlés jonché l’avenue du même nom que l’université de Dakar. La circulation a été bloquée durant tout le temps de leur manifestation et les conducteurs chacun a sa manière de dévier le trajet habituel. Les forces de sécurités qui étaient sur place ont lancé quelques gaz asphyxiants.

Les étudiants qui doivent faire cours au même moment, ont quant à eux fait le grand tour pour accéder au campus universitaire.  Une étudiante rencontrée au niveau du département de Lettre moderne explique : ‘’ ce n’est pas sûr de passer par la porte qui fait à l’avenue Cheikh Anta, car les échauffourées ont lieu la bas’’ dixit elle sous le couvert de l’anonymat. Au niveau des balcons du pavillon A, certains de leurs camarades n’hésitaient à proliférer des hués soit pour saboter les passants soit pour  attirer l’attention des policiers. Les voitures qui quittent le campus pour prendre l’avenue Cheikh Anta Diop sont systématiquement  déviées et ce sont des étudiants qui indiquent aux conducteurs la route à prendre pour leurs éviter des casses.

 

Waré Ndoye