les enseignants ne doivent pas se servir des apprenants comme arme de lutte contre le gouvernement

Le bras de fer entre le gouvernement et les enseignants va crescendo et les enseignants brandissent toujours l’une de leurs armes fatales; la rétention des notes. Une forme de lutte qui n’est pas du goût des pensionnaires du lycée technique agricole Émile Badiane de Bignona. A l’occasion des journées de la culture et de la créativité, les élèves, par la voix du président du gouvernement scolaire, ont fustigé le fait que les enseignants utilisent le fruit de leur travail pour obliger le gouvernement à satisfaire leurs revendications. C’est une façon de faire violence sur eux, ce qui est contraire au thème de leurs journées qui est non violence en milieu scolaire. Leurs professeurs ont pris acte et se sont engagés à analyser cette requête des élèves.

L.BADIANE pour Xibaaru.com