Les députés veulent une journée nationale pour lutter contre la mortalité maternelle et néonatale

Au Sénégal, on compte encore beaucoup de décès maternels, néonatal et infantiles. Les statistiques font peur et des solutions doivent être trouvées pour diminuer le taux. C’est le combat que l’Assemblée nationale veut mener à travers le réseau des parlementaires pour la population et le développement (RPPD) dirigé par l’honorable député Mously Diakhaté. L’objectif est d’aller vers l’instauration d’une journée nationale de lutte contre la mortalité maternelle, néonatale et infantile. Le RPDP a démarré le plaidoyer pas à l’Assemblée nationale encore moins au tribunal mais dans les profondeurs du Sénégal. Des forums interrégionaux se tiennent à travers le pays pour sensibiliser toutes les couches et tous les acteurs sur la nécessité d’instituer une telle journée. Le forum de la zone sud s’est tenu hier Mardi à Bignona et a regroupé les régions de Kolda, Sédhiou et Ziguinchor. L’occasion a été saisie pour mettre en évidence toutes les difficultés que rencontrent les populations à la base pour avoir des soins de santé. Des recommandations fortes sont sorties de ce conclave. Les populations ont bon espoir que cela ne sera pas ensuite gardé dans les tiroirs. Le plus important pour elles, c’est d’aller vite vers l’instauration de cette journée pour une meilleure prise en charge de la question de la mortalité maternelle, néonatale et infantile.
L.BADIANE pour Xibaaru.com