Les défenseurs de l’école publique attaquent le gouvernement

COMMUNIQUE DE PRESSE

Réuni le samedi 04 juin 2016 à l’effet de statuer sur la crise que traverse l’école publique sénégalaise dans un contexte de tourmente, le bureau exécutif national de l’alliance pour la défense de l’école publique et des travailleurs –ADEPT- fustige l’attitude du gouvernement qui brandit toutes sortes de menaces face à des enseignants qui n’ont eu pour seul tord que de réclamer le respect des accords signés.

Au lendemain de la signature du procès-verbal d’avril 2015, nous avions senti très tôt, la nécessité d’unir nos forces pour faire face à un gouvernement qui à plusieurs reprises a montré sa mauvaise foi. Nous rappelons que depuis la scission du grand cadre nous avions choisi de garder une position de neutralité en refusant de nous positionner dans  un climat de partition des syndicats d’enseignants qui ne ferait que nous affaiblir face au gouvernement.

En décidant de quitter la table des négociations et d’employer des méthodes policières pour intimider celles et ceux dont le seul tord est de demander le respect de la parole donnée, le gouvernement met en péril l’école publique. Par ailleurs les tenants du pouvoir donnent un mauvais exemple à la jeunesse de ce pays en leur enseignant une fois de plus qu’on peut prendre des engagements ne pas les respecter et utiliser la force pour arriver à ces fins. Quel mauvais exemple !

Conscient qu’il est du devoir de chacun d’entre nous de travailler à préserver l’intérêt commun, en particulier l’école publique sénégalaise, nous exhortons le gouvernement à mettre un terme à toute forme d’intimidation en direction des enseignants grévistes pour donner une chance à la tenue des examens de fin d’année. Par ailleurs nous réaffirmons notre engagement aux cotés de tous nos collègues qui luttent et appelons tous les enseignants de ce pays à resserrer les rangs pour barrer la route à ceux qui ont érigé la discrimination, l’arbitraire et l’intimidation comme forme de gestion.

Toujours fidèles à nos valeurs d’unité et de justice, nous appelons tous les enseignants de quel que bord qu’ils se situent, à se mettre debout comme un seul homme pour exiger de, ceux qui ont la charge d’assurer l’éducation des enfants de ce pays, d’aller dans le sens de l’apaisement. Nous exprimons notre refus de laisser les membres du gouvernement hypothéquer l’avenir des enfants de ceux qui, par l’impôt qu’ils paient, permettent aux ministres et autres députés d’envoyer leurs enfants dans le privé.

Fait à Dakar le 04 Juin 2016                                                 Pour le Bureau exécutif National  

                                                                                                El H Cheikh G.  DIOP SGN