Les déboires judicaires de l’artiste Thione Seck à la Une des quotidiens du lundi

La presse parue lundi continue d’accorder un traitement de faveur à l’affaire Thione Seck, arrêté la semaine dernière pour détention de faux billets en euros et en dollars estimés à plus de 41 milliards F CFA, à la politique et à la victoire de Sa Thiès sur Lac Rose en lutte avec frappe.

Traitant de cette affaire de faux billets impliquant l’artiste et son complice présumé, Ablaye Djitèye, L’As note que «ça se complique pour Thione Seck qui risque gros» car, si l’article 119 du Code pénal est convoqué, l’artiste sera jugé par la Cour d’Assises.

«Sous le choc depuis sa garde à vue : Thione Seck édifié sur son sort aujourd’hui» après son face à face avec le Procureur de la République, informe Le Populaire, alors que L’Observateur révèle «comment Thione Seck a passé son week-end au Commissariat central de Dakar», en recevant la visite de plusieurs hautes personnalités.

Walfadjri s’intéresse au face à face aujourd’hui de Thione avec le Procureur et souligne que le mis en cause «bétonne sa défense» avec Mes Ousmane Sèye, Abou Dialy kane, Bamba Cissé, entre autres.

Se focalisant sur l’enquête sur le trafic de faux billets en euros et dollars, le journal EnQuête écrit à sa Une que «Thione Seck refuse de collaborer», avant de se demander : «Qui sont ces personnes que cherche à protéger le chanteur ?». Quoi qu’il en soit, le journal estime que le dossier va droit vers l’instruction.

«Thione n’était pas à sec. Une imprimerie à billets découverte chez son présumé complice», note Le Quotidien à sa Une. Nos confrères révèlent ainsi les «folles dépenses de Ballago (son surnom) et son entourage en devises étrangères».

Pour Le Témoin, «Thione Seck (est) un récidiviste» parce qu’il y a 30 ans, il avait passé plus d’un mois et demi à Rebeuss. «Ballago et son complice malien devant le Procureur ; le faussaire ivoirien en fuite ; la piste chinoise explorée», ajoute le même journal.

Parlant de politique, Le Témoin écrit que pour la reconquête du pouvoir, «Ousmane Tanor Dieng (Secrétaire général du Parti socialiste, mouvance présidentielle) trace la voie».

Sur la poursuite de l’alliance avec Macky Sall, Walfadjri écrit que «Tanor pose ses conditions». Selon le journal, le patron des Verts demande au chef de l’Etat de reconnaître les valeurs de Gauche et l’identité du Ps.

L’Observateur revient sur la brouille entre le député Modou Diagne Fada (qui tient aujourd’hui une conférence de presse) et son mentor Abdoulaye Wade, notamment sur la refondation du Parti démocratique sénégalais (Pds, opposition).

«Ce que Diagne Fada va dire aujourd’hui», titre le journal, révélant que le député va publier un mémorandum de 8 pages déjà remis hier à Me Wade.

Selon nos confrères de L’Obs, «Mamadou Lamine Keïta, Alioune Souaré, Pape Birame Ndiaye parmi les rebelles». Mais d’ores et déjà, Me Wade avertit dans L’Obs : «Je n’accepterai pas que quelqu’un détruise le Pds».

De son côté, L’As publie les confidences de Karim Wade à un de ses illustres visiteurs, avec ces termes : «Macky Sall aurait dû être le dernier à m’emprisonner».

Sur la présidentielle de 2017, Le Soleil informe que les sérères de Ndefleng (ONG) sont déterminés à réélire Macky Sall.

«Coupures d‘électricité du week-end : La Senelec indexe l’humidité et la poussière», note Le Soleil à sa Une. Sur ces délestages, Me Wade dit dans L’As avoir l’impression qu’on pardonne «tout à Macky Sall».

En sport, les quotidiens commentent largement la victoire de Sa Thiès sur Lac Rose, hier, en lutte sénégalaise avec frappe. «Sa Thiès surfe sur Lac Rose», commente Le Soleil.

Selon Sud Quotidien, «Sa Thiès déborde et coule Lac Rose». «Sa Thiès tarit le Lac Rose», écrit L’As, à côté du Quotidien qui indique : «Sa Thiès sur de bons rails».

Sur ce combat, Le Populaire souligne que ces deux lutteurs sont les premiers à passer le contrôle antidopage, nouvellement instauré dans l’arène.