Les arrestations des « jeteurs de pierres » à L’UCAD à la Une des quotidiens du mardi

Les quotidiens parus mardi mettent en exergue les derniers développements de l’enquête sur le callaissage, vendredi dernier, du cortège du président Macky Sall, à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), où il était pour l’inauguration de nouveaux pavillons d’habitation d’étudiants.

Le journal L’As informe que «les étudiants jeteurs de pierres sont toujours en garde-à-vue au Commissariat central de Dakar».

«Après les incidents de vendredi à l’Ucad : La police ratisse le campus», titre Le Témoin, expliquant que «l’atteinte à la sûreté de l’Etat pourrait être visée et que d’autres arrestations sont annoncées dans les prochaines heures».

A sa Une, Direct-Info fait état de deux poids et deux mesures, avec ce titre : «Les étudiants libéraux arrêtés et ceux de Fatick (ville natale du président) qui avaient promis l’enfer au Chef de l’Etat ?»

Mais pour Le Populaire, «suspectés, le MEEL (Mouvement des élèves et étudiants libéraux) et l’UJTL (Union des jeunesses travaillistes libérales) s’en lavent les mains».

«Les deux structures du Pds accusent le pouvoir de chercher des boucs émissaires. Le Front patriotique pour la République (Fpdr) jette de l’huile sur le feu, le camp du pouvoir se radicalise», explique Le Populaire.

Quoi qu’il en soit, L’Observateur écrit que «l’université ravale ses pierres» et que six personnes sont déjà arrêtées, et que le cerveau est recherché.

Le silence des partis de la mouvance présidentielle sur le callaissage du cortège de Macky Sall intéresse Le Quotidien qui note que «les alliés se taire».

L’Observateur consacre sa Une au recours du verdict du procès de Karim Wade devant la Cour suprême qui s’y penche ce 6 août et estime que Wade-fils abat sa dernière carte. «Les six arguments de ses avocats pour invalider la procédure», dit L’Obs.