L’envoi de soldats en Arabie Saoudite et la fin de la grève à l’école au menu

L’envoi de 2.100 soldats sénégalais en Arabie Saoudite et la fin de la grève de le secteur de l’éducation sont les principaux sujets évoqués par les quotidiens parus jeudi.
Au sujet de l’envoi de soldats en Arabie Saoudite, L’Observateur titre : ‘’Dakar, la guerre avant le Yémen’’.

Dans le journal, Alioune Tine d’Amnesty International évoque ‘’une prise de risques’’, tandis que pour Me Mame Adama Guèye, l’envoi de soldats au Yémen  »est une décision dangereuse’’.

Pourtant, le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, Mankeur Ndiaye assure que ‘’les militaires sénégalais seront en Arabie Saoudite’’.

Alors que l’opinion s’interroge sur les motivations du chef de l’Etat dans cette décision, Le Quotidien annonce que Dakar ‘’attend 108 milliards (de francs) de Riyad’’, dans le cadre du financement du Programme Sénégal émergent (PSE).

‘’Pour le financement du PSE, l’Etat du Sénégal espère décrocher de son partenaire saoudien une enveloppe de 108 milliards de francs CFA. Un montant qui viendrait s’ajouter aux 157 milliards de francs CFA que Riyad a jusqu’ici injectés dans le pays’’, écrit le journal.

La publication ajoute que ‘’l’engagement de Dakar aux côtés de Riyad contre les rebelles du Yémen ne devrait pas manquer de doper les autorités saoudiennes à satisfaire les besoins du Sénégal’’.

Sud Quotidien souligne que le chef de l’Etat a justifié, mercredi en Conseil des ministres, l’envoi de troupes sénégalaises par ‘’une sollicitation de Sa Majesté le Roi Salman Ben Abdel Aziz Al Saoud, Roi (…), confirmant la solidarité agissante de notre pays au peuple saoudien ami et frère, mais également l’engagement indéfectible du Sénégal à œuvrer pour la paix et la sécurité partout à travers le monde’’.

Dans le domaine de l’éducation, La Tribune annonce ‘’la fin de la grève, tous en classe’’. Le Cadre unitaire syndical des enseignants du moyen-secondaire CUSEMS et le gouvernement ‘’se retrouvent’’, note le journal tandis que Le Soleil également affiche : ‘’Le CUSEMS suspend son mot d’ordre de grève’’.

Le CUSEMS a suspendu mercredi soir sa grève, après avoir trouvé un « terrain d’entente » avec le gouvernement, au terme de plusieurs heures de négociations.

Le CUSEMS déroule depuis février un « plan d’action » comprenant des grèves, pour emmener le gouvernement à satisfaire les revendications de ses membres.

Pour Le Populaire, ‘’le CUSEMS rentre dans le rang’’. ‘’Dernier syndicat des enseignants encore en grève, le CUSEMS consent à rejoindre les salles de classe. La question de l’indemnité de logement reste en stand-by’’, écrit Le Populaire.