Le SELS de Bignona et celui de Foundiougne se battent pour la paix en Casamance depuis 6 ans

Dans une situation comme celle qui prévaut en Casamance depuis plus de 33 ans, il faut activer tous les leviers pour aboutir à une paix définitive et durable. Les politiques font ce qu’ils peuvent, les femmes, les jeunes, les ONG et même le cousinage à plaisanterie entre diola et sérère a été actionné pour résoudre la crise. Inspirés des relations sociales entre les cousins diolas et sérères, les sections SELS de Bignona et Foundiougne (Fatick) ont décidé depuis six ans de jumeler leurs efforts, leurs expertises et les relations sociales pour participer à la pacification de la Casamance en passant par l’éducation. Certains diront comment est-ce que les enseignants pourraient contribuer à résoudre la crise. Aujourd’hui, les autorités étatiques notamment celles en charge de l’éducation vont jusqu’à la frontière avec la Gambie dans le nord. Cela est possible parce que des enseignants ont accepté d’aller dans ces villages tenir des classes et permettre aux enfants sénégalais de la zone de bénéficier d’un de leurs droits fondamentaux, le droit à l’éducation. Si les enseignants avaient fui comme les autres, personne n’auraient le courage aujourd’hui d’y aller. Donc la présence de enseignants participe à décrisper la situation dans la zone. Le SELS compte poursuivre à sensibiliser ses militants à aller servir leur pays dans cette zone. Mais les deux sections sœurs pensent que l’état doit accompagner les enseignants dans la motivation. Un document sera produit et remis aux autorités et autres acteurs qui s’investissent dans la résolution de la crise pour une paix durable au profit de tous. Pour cette sixième édition, c’est la délégation de Foundiougne qui est venue à Bignona et la cérémonie officielle s’est tenue ce Samedi en présence des plusieurs autres sections départementales et du secrétaire général national du SELS Souleymane Diallo. La soiréée du Samedi est réservée au diner débat annuel. Les syndicalistes veulent poser la problématique des résultats scolaires dans le département de Bignona.

 

L.BADIANE pour xibaaru.com