Le réseau national des professeurs de français plaide pour l’allégement des travaux chez les filles scolaires

Les travaux ménagers confiés aux jeunes filles scolaires, ne sont pas pour faciliter ces enfants dans leurs études. C’est la conviction de madame Marie André Diagne. La coordonnatrice du réseau national des professeurs de français pour l’éducation des filles et la formation des femmes dénonce les travaux domestiques que certains parents confient à leurs filles scolaires. Pour Marie André Diagne « il s’agit là d’un facteur bloquant la performance scolaire des enfants ». Précisant qu’après ces travaux, la jeune fille ne peut plus se concentrer sur ses tâches scolaires. Du coup, madame Diagne invite les parents à alléger les travaux des filles surtout celles qui étudient à l’école où dans d’autres structures. L’objectif est de mieux prendre en charge la problématique de l’éducation des filles et aussi la formation des femmes. Ainsi cette invite est partagée par le réseau local des professeurs de français qui mènent un combat contre les déperditions scolaires surtout chez les jeunes filles.
ELHADJI MAEL COLY