Le Référendum et la victoire du Oui à la une des quotidiens du mardi

Les journaux reçus mardi à l’APS parlent de la ‘’razzia’’ du ’’Oui’’ au référendum du 20 mars avec un score de 62, 5%, en dépit de l’absence de résultats officiels.
Libération parle d’une ‘’véritable razzia’’ et note que le oui ‘’a soufflé sur 13 parmi les 14 régions du Sénégal avec 62, 5%’’.
‘’Le pouvoir affiche 62, 54%’’, indique L’As qui fait état d’une ‘’razzia’’ du Oui dans le Fouta et à Fatick. Parlant du Non, le journal note : ‘’Les régions de Sédhiou et Diourbel se rebellent contre Macky Sall’’.
Selon Le Témoin quotidien, ‘’le Oui confirme avec 62, 54%’’ tandis que le Non obtient 37,44%. Le Populaire aussi affiche le même chiffre et parle d’une ‘’razzia’’ opérée par le camp du Oui.
Tirant les enseignements d’une ‘’victoire-défaite’’, La Tribune note le taux d’abstention élevé, l’absence de plébiscite, la défaite des ténors.
Walfadjri estime qu’avec une forte abstention et plus de 40% de Non, ‘’le Sénégal adopte la Constitution la plus impopulaire de son histoire’’.

L’Observateur s’intéresse au ‘’ban’’ des perdants en citant Mackou Gackou du Grand Parti, Bamba Fall du Parti socialiste, Ahmet Fall Braya du Parti démocratique sénégalais (PDS) et Abdoulaye Baldé, maire de Ziguinchor qui ‘’conteste’’ les résultats dans sa
commune.
Evoquant la ‘’déroute’’ du parti au pouvoir à Touba, le journal note que l’Alliance pour la République ‘’ouvre le feu’’ sur son responsable Moustapha Cissé Lô.
Après la victoire du Oui, Le Quotidien s’intéresse à la situation au Parti socialiste en titrant : ’’L’heures des comptes’’. Le journal rapporte que des responsables socialistes invitent Khalifa Sall et ses camarades qui avaient appelé à voter Non à démissionner.
Sur le même sujet, Enquête parle du ‘’naufrage des « Khalifa boy’s » citant, entre autres, Bamba Fall, Barthlémy Diaz, Idrissa Diallo.