Le référendum et d’autres sujets politiques à la Une des quotidiens du lundi

Les quotidiens du lundi traitent en priorité du référendum du 20 mars 2016 sur le projet de réforme constitutionnelle, et d’autres sujets politiques.

«Référendum pour les réformes constitutionnelles : Le Macky s’emballe», titre L’Observateur, soulignant que «le président met la pression sur les responsables de l’Apr» et que «les leaders de Benno Bokk Yakaar et de Macky 2012 sont annoncés au Palais aujourd’hui».

Faisant état de «bataille tactique en vue du référendum du 20 mars 2016», Le Populaire note que «les états-majors se préparent».

«Pendant que Macky s’active pour un Oui massif et un fort taux de participation, le camp du Non s’organise, le front du boycott de l’opposition et de la société civile fourbit ses armes», écrit Le Populaire.

«Macky habille le référendum. La campagne électorale débute le 12 mars pour finir dans la soirée du 18», titre Libération.

Sur ce référendum, Le Soleil constate que «la mouvance présidentielle pour un Oui massif».

Quoi qu’il en soit, le ministre conseiller, Mor Ngom soutient dans La Tribune que «le président a souffert avant d’accepter la décision des cinq sages du Conseil constitutionnel» pour le maintien du mandat en cours à sept ans.

Sud Quotidien s’intéresse à l’appréciation au Parti socialiste (mouvance présidentielle) de la non-réduction du mandat présidentiel en cours à 5 ans comme promis par le Chef de l’Etat, et note que «Khalifa (maire de Dakar) désavoue Tanor (SG)».

«Maintien du septennat : Khalifa et Aïssata Tall taclent Macky et désavouent Tanor», titre L’As.

Le Témoin titre sur ces attaques de toutes parts sur un supposé reniement de la parole donnée du Chef de l’Etat en maintenant son mandat à 7 ans et indique que «Macky, la riposte par les infrastructures !».

A la Une de Rewmi, Doudou Wade, ancien président du Groupe parlementaire du Pds à l’Assemblée nationales est «toutes griffes dehors» et soutient que «Macky Sall a fait de l’escroquerie politique».

Pendant ce temps, EnQuête parle des affrontements à Sabadola et à Faloumbou (Sud Est) et donne «les raisons d’un embrassement».

«Du mardi au jeudi derniers, une manifestation, pacifique au départ, a tourné au vinaigre à Faloumbou et à Sabadola. Les populations de huit villages de la commune de Sabadola se sont insurgées contre le remblayage de leur couloir d’orpaillage à Bangouraya», explique EnQuête.

Les confidences de Pape Samba Mboup, ancien chef de Cabinet du président Wade font la Une du Quotidien. «Mon fils, dit-il, a failli devenir djihadiste. Wade pourrait diriger un Gouvernement de transition».

«Ces francs-maçons qui nous dirigent» occupent la Une de Walfadjri qui se focalise sur le «cas» Macky.

Le journal présente les francs-maçons comme des hommes de réseaux, de pouvoir et d’influence.