Le référendum du 20 mars alimente toujours les quotidiens du mardi

Le scrutin référendaire du 20 mars 2016 portant sur la réforme constitutionnelle est toujours traité en priorité par les quotidiens du mardi.

«Référendum du 20 mars 2016 : Ce qui peut arriver à Macky», titre La Tribune, expliquant qu’à l’issue du scrutin, le Chef de l’Etat pourrait renforcer son pouvoir en cas de victoire propre.

«Un rejet de son initiative le mettrait en situation de sursis jusqu’aux législatives», ajoute La Tribune.

Direct-Info note qu’à moins de trois semaines du référendum, «les Sénégalais ignorent le texte qui leur est soumis» avec «aucune communication du ministre chargé des élections».

Ce qui pousse Le Soleil à afficher en exclusivité «le texte définitif du référendum» et prôner une sensibilisation des citoyens et des électeurs à travers les langues nationales.

«Les détails du texte nouveau texte de Macky. Les modifications portent sur 18 articles de la Constitution de 2001. 13 des 18 articles sont tirés du projet de Constitution de la Commission nationale de réforme des institutions (Cnri)», explique L’Observateur à sa Une.

L’As se focalise sur la polémique sur la laïcité et l’homosexualité et titre : «Macky s’explique auprès des chefs religieux».
Selon le journal, «tous les ministres à l’exception de Mankeur Ndiaye sont interdits de sortie du territoire. Le Chef de l’Apr battra campagne dans 4 capitales régionales».

«Référendum du 20 mars : Macky lance ses campagnes» et veut sensibiliser citoyens et électeurs en langues nationales, écrit Le Populaire.

Selon Le Quotidien, «Macky divise la gauche». Sur l’appel à la concertation de Macky Sall autour des réformes constitutionnelles, Sud Quotidien informe que «la société civile pose ses conditions».