Le rapport de la Cour des Comptes et la sortie de Idy à la Une des quotidiens du vendredi

Le rapport 2013 de la Cour des comptes, la politique et d’autres faits divers font la Une des quotidiens parus vendredi.

Selon Le Populaire, après avoir épinglé la Caisse de sécurité sociale (CSS), la Société des infrastructures et réparations navales (SIRN), l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp) dans son rapport 2013, «la Cour des comptes demande des poursuites judiciaires contre les fautifs».

«Nous avons fait notre travail, c’est aux autres de faire leur travail…La loi doit s’appliquer aux mauvais gestionnaires», dit Mamadou Hady Sarr, premier président de la Cour dans Le Populaire.

«La Lonase, le Cices, l’Aps et Dakar Dem Dikk au fond du trou», indique Libération, à côté du journal EnQuête qui décrit «Massaly (ancien Pca de la Sirn), Pape Diop (ancien maire de Dakar), Goumbala (ancien Dg des bourses) comme des As du pillage».

A la Une de Sud Quotidien, Mouhamadou Mbodj, coordonnateur du Forum civil (section sénégalaise de Transparency international) estime que «l’impunité est notre nourrie par le clientélisme politico-religieux».

Dans son commentaire du jour consacré au rapport de la Cour des comptes, ce journal écrit : «Volez, pillez, c’est le contribuable qui paie !».

De son côté, Walfadjri note que «Khalifa Sall (maire de Dakar est) pris la main dans le sac» en percevant illégalement des taxes sur les actes d’urbanisme.

Le Populaire continue le vote de la loi modifiant le règlement intérieur de l’Assemblée nationale avec cette controverse autour du nombre de votants (142, 4 absences et 4 abstentions, selon le décompte du bureau de l’institution) et souligne que «les députés poursuivent la bataille hors de l’Assemblée».

Sur cette réforme du règlement intérieur de l’Assemblée nationale, Le Témoin note que «la société civile dénonce un recul démocratique».

La Tribune consacre sa une à Idrissa Seck, leader du parti Rewmi qui soutient que «Macky se détache honteusement des aspirations des populations» et que «la présidentielle c’est pour 2017».

Parlant d’environnement, Le Soleil souligne que le Sénégal invite les banques à «financer le dérèglement climatique» et qu’il fera entendre sa voix au Sommet de Paris.

Ce parfum de scandale sur les ventes d’actions de Total Sénégal fait la Une de L’As qui informe que «le DG de Total et la patronne de CGF traînés en justice».

EnQuête se focalise sur le jugement aujourd’hui du lutteur Ama Baldé, arrêté cette semaine après avoir giflé un policier lors de son face à face avec Gouye Gui et note qu’il retient son souffle. «Il encourt entre 1 et 3 ans de prison. La hiérarchie policière contre toute conciliation», dit EnQuête.