Le président invite le Pm à lui soumettre le Schéma directeur de modernisation de l’Administration publique

Dans un an, en janvier 2017, entrera en vigueur la loi n°2011-15 du 08 juillet 2011 portant Loi organique relative aux lois de finances (Lolf) qui, selon le président de la République Macky Sall qui l’a rappelé hier en Conseil des ministres, va marquer « un tournant décisif dans la consolidation d’une nouvelle gestion publique axée sur les résultats ». Selon le chef de l’Etat, « la transposition de ce cadre harmonisé des finances publiques au sein de l’Uemoa vise l’amélioration de l’efficacité et de l’efficience de la dépense publique, à travers la mise en place de budgets programmes et l’amélioration de la qualité du service rendu aux usagers ». C’est pourquoi Macky Sall souligne « la nécessité de réorganiser les services centraux et déconcentrés de l’Etat et de sensibiliser tous les acteurs concernés sur les enjeux de cette réforme des finances publiques, qui appelle une véritable culture du changement et une synergie interministérielle des actions, afin d’améliorer la performance de l’administration publique, en cohérence avec nos engagements et les objectifs du Pse ».
Dès lors, Macky demande au Bureau organisation et méthodes (Bom), dans le cadre de la réorganisation des services et de sa mission d’appui-conseil au Gouvernement, de prendre toutes les dispositions nécessaires pour intégrer, au sein des départements ministériels et organismes publics, l’ensemble des innovations organisationnelles et fonctionnelles induites par la réforme ». Il engage aussi Amadou Ba, grand argentier de l’Etat à « faire la situation de toutes les diligences requises, pour une appropriation optimale de cette réforme majeure ». Ne s’en arrêtant pas là, Macky a invité son Pm Dionne à lui « soumettre, pour adoption, le Schéma directeur de modernisation de l’Administration publique (Sdmap) » et lui demande également de « mettre en place un cadre opérationnel de validation, de stabilisation et d’évaluation périodique des différents programmes et de mettre en œuvre, en relation avec toutes les structures publiques concernées, un plan de communication autour des réformes budgétaires et financières ».