Le Préfet de Bignona démultiplie le conseil des ministres décentralisés à un niveau déconcentré

Le nouveau Préfet de Bignona innove, il fait comme le Président de la République. A la place d’un conseil des ministres décentralisé, Amadou Lamine Guissé fait des forums décentralisés. Après sa tournée de prise de contact au niveau des services départementaux et au niveau des chefs religieux, le Préfet a démarré des rencontres au niveau de chaque arrondissement. Il a été reçu Samedi par Ousmane Thiao, Sous-préfet de Tenghori. Dans la délégation du Préfet, il y avait les chefs de service mais aussi des partenaires, le Président du conseil départemental, des élus nationaux issus du département entre autres. Tous ont trouvé, sur place, tous les segments de la population de l’arrondissement de Tenghori. La rencontre était très fructueuse car ayant permis au nouveau Préfet, installé le 16 Juillet dernier de mettre des noms sur les visages mais aussi et surtout de prendre connaissance de la situation socioéconomique, culturelle, sportive et administrative de l’arrondissement. Après une présentation géographique et socioéconomique faite par les services du Sous-Préfet, la parole a été donnée aux organisations communautaires de base (OCB), aux jeunes, aux femmes, aux chefs de village, aux partenaires au développement. Chacun a eu l’occasion rêvée pour étaler ses préoccupations devant l’autorité. Un débat enrichissant qui s’est déroulé devant une grande foule. Tout ce qui a été dit sera réuni dans un document et servir de vitrine pour l’autorité mais aussi pour toute autre organisation voulant  intervenir dans l’arrondissement. Les préoccupations posées par les populations sont celles qu’elles ont l’habitude de poser et qui ne sont pas encore satisfaites. C’est notamment la route des Kalounayes, l’accès au financement pour les femmes et les jeunes, le matériel agricole, la gestion du marché à bétail de Djiguinoume, la création de lycée (un lycéé pour la commune d’Ouonck et un autre pour Niamone). Pour toutes ses attentes, le Préfet promet de tenter de résoudre celles qui peuvent être solutionnées au niveau local et transmettre à l’autorité supérieure celles qui dépassent ses compétences. Mais dans son discours de clôture, Amadou Lamine Guissé a sollicité des prières pour un Sénégal émergent et pour un département clame et prospère. Il a aussi sollicité les conseils des anciens et l’accompagnement de tous les acteurs pour l’aider à réussir sa mission. Pour cette dernière requête, les maires, satisfaits de la démarche du Préfet, ont promis une collaboration franche pour l’intérêt des populations.

 

L.BADIANE pour xibaaru.com