Le Pr Mary Teuw Niane replonge dans son enfance pour…

La célébration de la journée de l’Excellence de Dakar Bango, ce samedi, a été une belle occasion pour le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique pour adresser un message poignant aux élèves et ses collègues enseignants.

« Hier et davantage aujourd’hui : Apprendre est notre ordre du jour,

Il n’est pas seulement le point de départ du Livre Saint,

C’est la Source, l’Alpha et l’Omega, de notre Rédemption », a rappelé le Pr Mary Teuw Niane face à une foule nombreuse d’enseignants, d’élèves, de parents, d’autorités administratives, coutumières et religieuses venue magnifier et encourager l’excellence. Après avoir plongé l’assistance dans son enfance, de l’école coranique à la fin de ses études primaires, le Ministre de l’Enseignement Supérieur s’est tourné vers l’enseignant pour le salué en ces termes : « Soldat pacifique de la connaissance et du savoir, enseignant, mon camarade et collègue, tu es le porte-étendard d’une Afrique qui se libère, d’une Afrique résolument tournée vers l’émergence et mon pays, le Sénégal, te supplie de rester debout le fusil en bandoulière, marchant en rangs serrés dans des bataillons mobilisés. Le repos et l’arme au sol ne te vont pas ! Notre mission est d’enseigner, de former et d’éduquer, c’est la plus noble des missions !»

Aux élèves de Dakar Bango, le chef du département de l’Enseignement Supérieur a dit : « Cette fête est avant tout la vôtre. Vous avez travaillé très dur. Vos parents vous ont soutenus et encadrés, vous avez obtenu de brillants résultats. Vous méritez d’être récompensés. Notre Président de la République, Monsieur Macky Sall, aime le défi positif, il vous encourage et vous félicite. Vous êtes sur la bonne voie, celle du mérite, celle de la vertu, celle du courage, celle du dépassement de soi, celle du champion, de celui ou de celle qui a confiance en elle-même ou en lui-même et qui sait que la victoire est au bout de l’effort. Les prix que vous recevez sont des encouragements à continuer sur cette voie, à ne pas dévier et surtout à dépasser les résultats de votre parrain. Demain, je vois parmi vous des ingénieurs, des médecins, des écrivains, des artistes de renoms, de grands savants, des patrons d’entreprises, des hommes et des femmes d’affaires, des hommes politiques, etc. »

Invitant les élèves à apprécier à sa juste valeur l’assistance que les parents leur apportent, le Pr Mary Teuw Niane a donné le conseil suivant à ces dernier, allant même jusqu’à leur lire le poème qu’il a rédigé pour sa mère, récemment rappelée à Dieu : « Chers élèves, prenez soin de vos parents qui vous chérissent tant et qui, chaque jour, consentent des sacrifices innombrables pour votre réussite. Prenez soin d’eux pour ne pas avoir des regrets quand ils vous quitteront pour rejoindre l’Au-delà. Comme ce fut le cas pour moi cette année. J’eus le bonheur d’écrire un poème pour ma mère que mes neveux et nièces lui lurent  de son vivant. Elle crut à mes études et elle se sacrifia pour moi, pour mon frère et mes sœurs, je prie Allah qu’Il l’accueille dans son Paradis. Déclamons pour nos mères : «(…) J’ai senti ton regard m’envahir. M’ordonner à rester debout et droit. Maman, tu m’as appris. Que vivre est une dignité. Ne la méritent que les conquérants. Vivre intensément l’espoir de vaincre (…) ».