Le pont de l’Emergence et la défaite de Yékini à la UNE des quotidiens du lundi

Des sujets relatifs aux railleries de Macky Sall à l’opposition dites, samedi dernier, à la clôture de sa tournée en banlieue dakaroise, et à la lutte avec frappe avec la victoire de Lac de Guiers 2 sur Yekini (qui enregistre la deuxième défaite de sa carrière), aliment la Une des quotidiens parus lundi.
«Devenu la cible de nombreuses attaques-Macky raille l’opposition», titre EnQuête qui revient ainsi sur l’inauguration par le Chef de l’Etat de l’Echangeur de l’Emergence.

«Ne réveillez pas un lion qui dort, il n’a pas envie de vous blesser. En avril 2012, il y avait moins de 200 milliards dans les caisses de l’Etat», dit Macky Sall dans EnQuête.

A la Une du Témoin, Macky Sall s’exclame : «Ne réveillez pas un lion qui dort !»

Ce qui fait dire à Rewmi que «Macky (est) dans une posture de guerre» et raille l’opposition : «Il ne faut pas réveiller un lion qui dort…Un nullard ne peut faire cet échangeur».

«Macky Sall à l’opposition-Ne réveillez pas un lion qui dort», écrit Libération. A la Une de Sud Quotidien, le président répète : «On ne réveille pas un lion qui dort ».
Parlant de l’inauguration de l’Echangeur de l’Emergence qui remplace le Pont Sénégal 92, Direct-Info estime que «Macky efface les derniers vestiges du Parti socialiste».

Selon Le Soleil, «l’échangeur de l’émergence (est) ouvert aux usagers», les travaux de la Vdn 3 lancés, et que l’Etat prévoit des bus de transit rapides sur la route des Niayes.

De son côté, Le Populaire parle de nouvelle étape dans le duel entre le maire de Dakar et le président de la République, et note que «Khalifa privé de meeting, Macky fait son show».

«Nominations fantaisistes, fonds politiques, dossiers judiciaires…La République des scandales», titre Walfadjri.

Selon La Tribune, «Macky nomme un Pca inculpé», en la personne d’El Hadj Ndiaye Seck mêlé à un trafic de permis.

En lutte sénégalaise avec frappe, Le Quotidien note que l’ex-roi rate son retour et titre : «Yekini chavire dans le Lac».

«Triste fin pour Yekini», constate La Tribune, à côté du Populaire qui souligne que «le lac trop profond pour Yekini» qui rate son retour dans l’arène après trois ans d’inactivité.

Pour L’As, «Yekini se noie dans le lac». «Lac 2 terrasse Yekini et sa…dame de compagnie», écrit Libération.