Le nouveau front de l’opposition à la UNE des quotidiens du vendredi

Les quotidiens parus vendredi proposent un menu dominé par l’actualité politique, avec l’élection, ce dimanche, des Hauts Conseillers des Collectivités Territoriales (HCCT) et la nouvelle coalition de l’opposition «Wallu Sénégal».
Le journal L’As titre sur la polémique autour de la remise du fichier électoral avec la coalition «Taxawu Dakar» qui accuse le pouvoir de vouloir frauder et saboter le scrutin, et informe que «la Cena (Commission électorale nationale autonome) tranche en faveur de And Taxawu Dakar».
Selon nos confrères, la Direction générale des élections (Dge) rejette les arguments de droit, mais exécute.
«Accès au fichier électoral-Khalifa Sall obtient gain de cause», écrit Le Témoin. De son côté, EnQuête donne «la liste des arguments» de cette polémique entre «Taxawu Dakar» et le ministre de l’Intérieur.
Pour La Tribune, «Abdoulaye Daouda Diallo livre le fichier électoral à Khalifa Sall».
Pendant ce temps Le Populaire s’intéresse à l’ «escalade verbale à la veille des élections».
Dans ce journal, le ministre de la Gouvernance locale, et patron de l’Alliance pour la République (Apr, au pouvoir) pour le département de Dakar, affirme : «Je ne vois pas comment ils pourront gagner les élections».

La réplique du maire de Dakar, Khalifa Sall ne se fait pas attendre. «Gare à celui qui tentera de voler ces élections…», prévient M. Sall.

Dans Rewmi quotidien, la Convergence des jeunes républicains (Cojer) prévient Khalifa Sall qui menace de saboter l’élection des HCCT.

«Bataille de Dakar pour le HCCT-Les conseillers de Khalifa démarchés entre 300 et 500 mille f cfa. Le Pds crie à la fraude», poursuit Rewmi.

Dans la manchette du Soleil, Moustapha Niasse, président de l’Assemblée nationale estime que «le HCCT vise l’efficacité et l’efficience». Dans L’As, M. Niasse qualifie le HCCT d’une «Assemblée qui donne des avis».

A la Une du journal EnQuête, «l’opposition se rebiffe» avec «le Pds, Rewmi, Pastef, Aj/Pads, Grand Parti… (qui vont) en croisière contre le régime».

Ce qui fait dire à Walfadjri que «l’opposition engage la lutte» pour le respect des libertés et l’arrêt des pillages des ressources. «Face au pouvoir, l’opposition se cherche», note Le Populaire.

Nos confrères de Walfadjri reviennent avec les grèves répétitives dans le secteur éducatif et donne «les remèdes miracles pour sauver l’école».

Cette arrestation par al Dic de «trafiquants de domestiques» qui devaient partir en Arabie Saoudite fait la Une de La Tribune qui précise que le réseau des HLM est animé par deux femmes d’affaires et un voyagiste.

Le Témoin met la Fonction publique à l’épreuve de l’affaire Sonko, révoqué la semaine dernière pour divulgation de secrets professionnels. «L’obligation de réserve en question», note le journal.

Au même moment, L’Observateur s’entretient avec le ministre de la Fonction publique (qui) cogne Sonko». «On ne peut admettre qu’un fonctionnaire s’attaque, de façon très virulente, au Chef de l’Etat. C’est de l’agitation qu’on fait dans l’affaire Sonko, ce n’est pas un cas inédit», affirme Viviane Bampassy.