Le ministre Mary teuw Niane signe un protocole avec son homologue Sud africain

Les ministres sénégalais et sud-africain de le Recherche ont signé, lundi à Dakar, un protocole d’accord devant permettre d’impulser la recherche scientifique et technique.

«A travers cet accord, chacun des deux pays s’engage à débourser 125 millions F CFA en faveur du Fonds d’impulsion de la recherche scientifique et technique (FIRST) du Sénégal», a expliqué le professeur Mary Teuw Niane ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche du Sénégal.

Il animait un point de presse au terme de la signature du protocole, avec son homologue sud-africaine, Naledi Pandor qui va participer au Sénégal à la première rencontre mondiale du Next Einstein Forum (NEF) du 08 au 10 mars 2016 au Centre international de Conférence Abdou Diouf (CICAD).

Pour remédier au problème de financement de la recherche, le gouvernement a mis en place le Fonds d’impulsion de la recherche scientifique et technique pour appuyer les projets de recherche conduits au Sénégal. Ainsi, le montant total des projets financés depuis 2007 est de 1 162 667 192 FCFA.
«A travers cet accords, les chercheurs des deux pays vont travailler à l’amélioration des conditions de vie des citoyens», a poursuivi le professeur Niane.

Le FIRST reste encore limité pour répondre aux besoins de la recherche et de l’innovation. C’est ainsi que pour permettre à la recherche de jouer son rôle de moteur du développement économique et social du Sénégal, la Décision présidentielle N°8 relative à l’Enseignement supérieur et la Recherche demande la création du Fonds National de la Recherche et de l’Innovation (FNRI) en remplacement du FIRST.

Le FNRI, en plus des activités couvertes par le FIRST, prendra en charge les activités d’innovations et le financement courant des laboratoires de recherche au sein des universités. Pour ce faire, il bénéficiera d’une plus grande dotation financière (fonds publics et privés).