Le maire de Kolda s’est-il exercé à un partage de l’hyène à propos des terres du CRZ de Kolda ? C’est en tout cas ce que soutiennent les jeunes du quartier Bouna Kane. Le Témoin a essayé d’en savoir un peu plus à propos de cette nébuleuse foncière…
Les terres du Centre de recherches zootechniques (CRZ) de Kolda viennent d’être distribuées de la façon la plus inéquitable que l’on puisse imaginer. Le ministre de l’Environnement et actuel maire de Kolda, Abdoulaye Bibi Baldé, est au cœur de ce certains qualifient de « scandale foncier ». Il est accusé d’avoir octroyé les terres du Crz devenues Bouna Extension, non pas aux ayant-droits mais à sa famille politique et ses parents. Depuis ce partage léonin, les riverains du quartier Bouna de Kolda s’opposent à cette spoliation opérée par le maire. Le 2ème adjoint au maire, Bamol Baldé, habitant au quartier Bouna, a indiqué sur sa page facebook, pour se laver à grande eau dans cette affaire, que le ministre M. Baldé ne l’a pas impliqué dans cette distribution. « Moi, Bamol Baldé, je le jure devant Dieu que personne ne m’a informé de l’octroi des parcelles de Bouna Extension. Je n’ai pas reçu de parcelles. Et même si le maire a donné à tous ses adjoints sauf moi, je respecte sa décision », a écrit le 2ème adjoint au maire de Kolda, Bamol Baldé, sur sa page facebook. Le camp du 2ème adjoint au maire enfonce le ministre Dans cette affaire qu’il trouve injuste, M. Bamol Baldé apporte son soutien sans faille aux habitants de son quartier. « Je soutiens tout le quartier de Bouna dans son combat ; mais sans violence. Je demande au maire de revenir sur sa décision, je n’accepterai pas qu’on me mette en mal avec le quartier qui m’a tout donné », a-t-il averti. Dans la même foulée, un proche du maire Bamol Baldé, en l’occurrence Cheikh Tidiane Kandé Ba appuie les propos de M. Bamol Baldé pour fustiger l’acte du ministre de l’Environnement. « Le maire de la commune de Kolda, M. Abdoulaye Bibi Baldé, distribue certaines parcelles dans la zone de Bouna (CRZ) à ses adjoints, aux maires sauf le deuxième adjoint qui est du MPC-L du Dr Cheikh Tidiane Gadio, M. Bamol Baldé, qui n’a pas été mis au courant de la distribution de ces parcelles et n’en a pas non plus reçues », a écrit M. Ba. Avant de révéler certains détails de cette sombre affaire : « Certains membres de l’Apr disent que la famille de Bamol a reçu des parcelles. Mais il faut savoir que la famille de Bamol Baldé, c’est aussi celle du maire. Donc, le maire a donné trois parcelles aux frères de son papa à Ba Counda de Bouna Kane sans que son 2ème adjoint qui est de cette famille ne soit mis au courant ».Riposte du camp du ministre Face à ces accusations, les réponses ne se sont pas fait attendre dans le camp du ministre. Les partisans de M. Abdoualye Bibi Baldé ont essayé de justifier« les terres » octroyées par le chef du département de l’Environnement.« Nous venons de lire les accusations gratuites proférées à l’endroit du maire (Ndlr : le ministre Bibi Baldé) faisant objet de distribution de terres à Bouna Extension. Nous rappelons aux populations koldoises que ces terrains du CRZ ne sont pas du domaine national, mais un titre foncier de l’Etat du Sénégal. En effet, l’attribution de ces parcelles a été faite par une commission composée des différents services techniques avant même l’avènement du maire Abdoulaye Bibi Baldé », a justifié Mohamed Kane, proche du ministre de l’Environnement. Selon M. Kane, après délibération, la commission a attribué un lot à la municipalité et a laissé les autres au pouvoir discrétionnaire du maire. « Si le 2ème adjoint au maire dit n’avoir pas été associé alors que sa famille a bénéficié de trois parcelles, nous ne comprenons vraiment pas ses intentions », a-t-il argué. Pour M. Kane, Bamol Baldé verse dans la confusion. « Nous l’invitons à s’approprier des documents administratifs avant de se prononcer sur des questions qu’il ne maitrise pas », a conclu Mohamed Kane.L’histoire de ces terres Pour rappel, le Crz de Kolda a été occupé dans les années soixante par certains riverains du quartier de Bouna (certaines familles qui réclament à l’heure actuelle ces terres). Lorsque le Crz a été construit, les populations ont quitté le lieu pour créer le quartier Bouna Kane. Après des années de service et en fin de mission pour les travailleurs du Crz, les populations du quartier Bouna ont voulu que les terres sur lesquelles est édifié le Centre leur soient distribuées. Ce qui a créé des problèmes qui ont fait que l’Etat a repris les choses en main. Le soin de la distribution ayant échu au ministre de l’Environnement Abdoulaye Bibi Baldé, il a fait le partage du gâteau, selon les populations. Appliquant l’adage selon lequel charité bien ordonnée commence par soi-même, il a fait la part belle à sa propre famille et à ses militants et autres responsables politiques de l’Apr au détriment des vrais ayant droits. C’est ce qui explique que les jeunes du quartier, déterminés, soutiennent qu’ils ne vont pas laisser passer une telle spoliation.
Samba Diamanka

PARTAGER

1 COMMENTAIRE

  1. METHODES PDS ,COMBIEN DE SCANDALES FONCIERS LES DIRIGEANTS DEU PDS ONT COMMIS AU SENEGAL.
    L’ETAT DE DROIT POUR TOUT LE MONDE.

Comments are closed.