Le message du roi Salman d’Arabie Saoudite au khalife Général des mouride suscite des interrogations…

Des journalistes dignes de foi rapportent qu’en déplacement à Touba, l’ambassadeur de l’Arabie Saoudite au Sénégal a dit ceci : « C’est une ville sainte (Touba) qui a beaucoup contribué à l’islam dans cette partie du monde. Le roi m’a ainsi chargé de délivrer au khalife ce message de remerciements pour son soutien apporté lorsque le Président Macky Sall a décidé d’envoyer des soldats Sénégalais chez nous en Arabie Saoudite. Ces soldats vont défendre les lieux saints de l’islam. Cela témoigne de l’engagement de Touba à ne jamais croiser les bras lorsqu’il s’agit de défendre la religion musulmane. Nous lui en sommes reconnaissants ».
Après Touba, l’ambassadeur ira logiquement à Tivaouane, Médina Baay, Yoff… voir tous les marabouts qui ont soutenu l’envoi des soldats parce qu’on leur a dit que c’est pour défendre les lieux saints de l’islam, et formuler les mêmes remerciements au nom de son roi. Les féliciter aussi parce que toutes les confréries ont beaucoup contribué à l’islam dans cette partie du monde et même au-delà.
Mais depuis quand l’Arabie saoudite reconnait-elle des villes saintes autres que la Mecque, Médine et Jérusalem ? Quel poids donne-t-elle à l’islam au Sénégal ? Apparemment, il n’est pas très lourd vu que les écrits des érudits sénégalais sont interdits sur le territoire saoudien. L’ambassadeur a quand même visité la bibliothèque Khadimou Rassoul. Lira-t-il les textes de Serigne Touba ? Peut-être. Les emmènera-t-il dans son pays ? Difficilement imaginable. Si l’Arabie saoudite n’admet pas cet islam chez elle, comment peut-elle lui jeter des fleurs ? Pour caresser dans le sens du poil ?
En vérité, si des remerciements sont nécessaires, il faut les adresser à tous les Sénégalais, ceux qui ont été consultés et ceux qui ne l’ont pas été, car ce sont leurs soldats que Macky envoie défendre quelque chose, donc se battre. C’est une guerre.
Son Excellence semble perdre le nord quand il dit : « Ces soldats vont défendre les lieux saints de l’islam ». Le monde tout entier sait qu’ils ne seront ni à la Mecque ni à Médine. Les autorités saoudiennes ne disent pas à leur peuple et au reste de la communauté internationale qu’elles font pleuvoir des bombes sur le Yémen pour défendre les lieux saints de l’islam. C’est seulement au Sénégal qu’elles soutiennent un tel argument parce qu’il est celui du chef de l’État. « Cela témoigne, dit l’ambassadeur, de l’engagement de Touba à ne jamais croiser les bras lorsqu’il s’agit de défendre la religion musulmane. » Attendez. Ces Yéménites qu’on tue, sont-ils des mécréants qui ont déclaré la guerre à l’islam ? En tout cas, c’est dans leurs mosquées que sont régulièrement perpétrés des attentats meurtriers. Qui donc attaque l’islam ? Aussi, est-ce que l’armée sénégalaise a pour vocation d’aller défendre telle ou telle religion ?
Certains propos contraires à la vérité, pour le dire poliment, nous permettent de penser que l’Arabie saoudite veut juste de la chair à canon pour une opération terrestre au Yémen.

Bathie Ngoye Thiam.

2 Comments

  1. BIEN DIT. MAKY ET SON MINISTRE DE L INTERIEUR ONT TENTE D ABUSER TOUS LES CHEFS RELIGIEUX ET DE L OPINION SENEGELAISE . IL EST TEMPS POUR QUE NOS CHEFS RELIGIEUX AIENT A LEUR CITE DES GENS QUI SUIVENT L EVOLUTION DU MONDE MODERNE AVANT D ENGAGER LEURS DISCIPLES

  2. N’importe quel gamin est capable de comprendre que le Sénégal ne va pas dans cette guerre pour défendre l’islam, la Mecque ou la Kaaba. La Mecque ou la Kaaba appartiennent aux 2 branches de l’islam qui se battent actuellement au Yemen. N’importe quel africain doté d’un minimum d’intelligence doit savoir que nous n’avons rien à faire là bas. Toute cette affaire me rappelle la boutade de Foccard sur les pays africain qui disait que s’il le voulait il pouvait nommer un âne comme président et on va voter pour lui sans le savoir. Ceci pour mettre en évidence la naïveté légendaire des dirigeants africains francophones durant les années 60 et 70. Maky me rappelle ces présidents de l’époque. Le Mali est à côté mais on n’avait pas voulu intervenir jusqu’à ce que la France nous y pousse. Bokko Haram commet des massacre à grande échelle mais on refuse d’y aller. Par contre on va envoyer des millier de soldats dans une guerre lointaine avec des motif très curieux

Les commentaires sont fermés.