Le mandat de dépôt des étudiants « jeteurs » de pierres à la Une des quotidiens du mardi

La mise sous mandat de dépôt, hier, des quatre étudiants accusés d’avoir jeté des pierres sur le cortège de Macky Sall, le 31 juillet dernier à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad), est traitée en priorité par les quotidiens parus mardi.

«Caillassage du cortège de Macky à l’Ucad : Les premières têtes tombent», écrit Walfadjri à sa Une, précisant que les suspects sont envoyés en prison.

Pour Le Quotidien, «les étudiants (jeteurs de pierres sont) orientés à Rebeuss». «Les quatre étudiants sont inculpés pour association de malfaiteurs et discrédit des institutions», expliquent nos confrères du Quotidien.

«Les quatre étudiants caillasseurs sous mandat de dépôt», renchérit Le Populaire à sa Une.

Selon ce journal, les mis en cause, El Hadji Diaw du Meel, Bara Ndiaye de Rewmi, Amadou Ndiaye et Amy Diouf, tombent sous le coup de l’article 80.

«J’ai été choqué par la sévérité des chefs d’inculpation. C’est excessif», réagit dans Le Populaire, Me Abdoul Dialy Kane.

Pour L’Observateur, «Macky refuse son pardon aux étudiants» et que les étudiants risquent jusqu’à 5 ans de prison.

A la Une de Direct-Info, «le Parti démocratique sénégalais (Pds) tourne Alpha Condé en dérision», après sa sortie à Dakar, soutenant que Me Wade était favorable au maintien au pouvoir du capitaine Dadis Camara.

«Vous êtes parvenu au pouvoir par un tour de passe-passe. Rie de crédible ne pouvait justifier votre élection», rétorque le Pds à Condé.

Pour Libération, le Pds «allume» le président guinéen en ces termes : «Alpha Condé projette l’image d’un goujat…» «Le Pds descend en flammes Alpa Condé», titre Le Témoin.

A la Une de Sud Quotidien, Mamadou Goumbala, initiateur du courant Alliance des forces de progrès/ Force du changement soutient que «Moustapha Niasse veut vendre l’Afp à Macky».