Le Grand Cadre menace Macky et le Septennat

A 48 heures de la fin de son préavis de grève, le Grand cadre des syndicats d’enseignants compte dérouler un nouveau plan d’actions. Cette fois-ci, Abdou Faty (photo) et ses camarades veulent faire face au régime de Macky Sall. « Le préavis du Grand cadre des syndicats de l’enseignement qui regroupe 23 organisations, à l’exception de deux syndicats (Sels originel et Saems) expire ce 25 février et sera pour nous l’occasion de dévoiler notre plan d’actions pour faire face au gouvernement adepte du ‘wax-waxeet’ et champion du discrédit des institutions », a dit M. Faty, hier. Car, pour le coordonnateur du Grand Cadre, le régime de Macky foule au pied les institutions juridictionnelles du pays. « On ne peut pas comprendre qu’au nom du respect de la séparation des pouvoirs, le chef de l’Etat accepte, de manière républicaine, la décision du Conseil constitutionnel pour l’allongement de son mandat, et en même temps désavoue et ridiculise la Cour suprême. Cela, en refusant la décision qui a cassé la prétendue fraude des élèves maîtres. Où est le parallélisme des formes ici ? Où est l’équité ? Où est la légalité devant la loi ?», a-t-il lâché.