Le Grand Cadre fustige la carte scolaire élaboré par le ministère

Pour Mamadou Lamine Dianté coordonnateur du Grand cadre des syndicats d’enseignants (Gcse), l’élargissement limité de la carte scolaire y est pour quelque chose en précisant : « le ministère a ouvert moins de 30 collèges d’enseignement moyen. Ce qui fait qu’il y a des localités où beaucoup d’élèves ont été contraints d’abandonner l’école ».
« C’est l’exemple de Labgar, localité située dans le département de Linguère, où près de 300 élèves filles admises au Bfem ont été contraintes d’abandonner les études, parce que les parents ne veulent pas les laisser voyager pour les études. Le lycée le plus proche est à 80Km », a soutenu le Sg du Saems-Cusems. Avant d’ajouter : « autant de facteurs qui montrent l’absence d’une véritable politique d’éducation nationale. Il y avait une postérité qui ne disait pas son nom sur la carte scolaire ».