Le Fonds de Financement de la Formation Professionnelle et Technique présenté aux acteurs

L’auberge Thomas Sankara a abrité ce mardi 17 mai 2016 une réunion de présentation du fonds  de Financement de la Formation Professionnelle et Technique  présenté aux acteurs.

Cette rencontre présidée par M Oumar Sow, adjoint au Gouverneur chargé des affaires administratives s’est déroulée en présence des acteurs de la formation professionnelle. Il s’agit entre autres représentations des chambres consulaires, du lycée technique, industriel et minier Mamba Guirassy de Kédougou, du Centre Régional d’Enseignement Technique  féminin.

Le Fonds de Financement de la Formation Professionnelle et Technique  (3FPT) est une structure créée par le décret n° 2014 1264 DU 7 OCTOBRE 2014 sous la tutelle du ministère de la formation professionnelle de l’apprentissage et de l’artisanat.

Cette structure a pour missions de mobiliser les ressources nécessaires au financement de la formation professionnelle et technique de financer les actions de formation initiale ainsi que les actions de formation continue des personnes d’entreprises des demandeurs d’emploi et des porteurs de projets d’insertion, de contrôler l’utilisation des financement attribués de veiller à l’efficacité des actions mises en œuvre.

Elle conduit également des études prospectives à l’environnement du développement économique, de l’emploi et de la formation professionnelle, accompagne les entreprises et les établissements de formation professionnelle et technique dans l’identification de la formulation des programmes de formation.

Selon M Dame Diop, le Directeur du 3FPT, «  cette structure se fixe principalement comme objectifs de relever le niveau de qualification professionnelle, assurer la formation continuée des acteurs de la formation professionnelle. Et l’initiative découle de la vision du président Macky Sall à travers le ministère de la de la formation professionnelle de l’apprentissage et de l’artisanat ».

Dans la région de Kédougou, 3FPT accompagnera les acteurs à travers toutes les filières porteuses de développement local notamment les mines, le tourisme  et l’agriculture. Tout un ensemble de dispositif sera mis en place pour renforcer davantage la qualification professionnelle des jeunes afin de permettre aux entreprises de recruter sur place leurs employés. Une discrimination positive sera faite pour la région de Kédougou dans ce sens.

« La balle est dans le camp des acteurs locaux. Il appartiendra aux chambres consulaires de faire diligenter afin de déposer leurs projets de formation auprès des guichets du 3FPT. Le recrutement au niveau local est une solution à la problématique de l’emploi des jeunes dans la région de Kédougou. Les acteurs de Kédougou doivent s’approprier  des instruments du 3FPT » a précisé M Oumar Sow, adjoint au Gouverneur chargé des affaires administratives.

Il faut dire que le 3FPT  va travailler en synergie avec l’ANPEJ dans le cadre de l’insertion des formés. Cependant, il sera demandé aux jeunes un apport de 10% et 20% aux entreprises. Pour l’instant les centres de formation professionnelle du secteur privé ne sont pas éligibles au 3FPT.

Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com