Le drame des disparus en mer méditerranée plane sur le Kazu Rajab à Maka

Les fidèles musulmans, surtout « Khadr » se sont rués vers la cité religieuse de Maka Colibantang, en fin d’après-midi de ce samedi 16 mai 2015 pour la cérémonie de prière du Khalif El Hadj Sankougba Diaby. L’Adjoint au Gouverneur en charge des questions administratives, à la tête d’une forte délégation, a demandé des prières pour un Sénégal de paix, de concorde pais aussi pour un bon hivernage. Moustapha Diaw, n’a pas oublié de demander aux populations de Maka de sensibiliser leur fils à ne plus prendre la voie clandestine de l’émigration. Une demande sur laquelle il a tenu a fortement insisté car la perte en vue humaine a été considérable dans la région de Tambacounda. L’on se rappelle encore que cette zone de Maka a perdu plus d’une dizaine des ces fils lord du dernier naufrage en mer méditerranée. Et d’ailleurs cette question sensible a occupé une bonne partie des interventions de la famille maraboutique. Mr Diaw a toute fois souligné que cette voie qu’empruntent les jeunes, est purement suicidaire. Une préoccupation bien pris en charge par le guide religieux qui a beaucoup prié pour que le Sénégal soit toujours un pays de paix et de concorde où il fait bon vivre. Engagement est alors prie pour que les jeunes arrêtent cette forme de voyage à la recherche de meilleures conditions de vie et d’existence.
Sadio SOUMARE à Tamba pour xibaaru.com