Le dernier rapport de l’Inspection Générale d’Etat alimente les quotidiens du lundi

La presse de ce lundi continue de commenter le dernier rapport de l’Inspection Générale d’Etat (IGE) remis vendredi au Chef de l’Etat, Macky Sall, en révélant les irrégularités notées çà et là.
«Rapport IGE : ADIE, ANRAC, Cœur de Kaolack : Les derniers cafards de Me Wade», titre le journal EnQuête, informant que l’Agence de développement de l’informatique de l’Etat (ADIE) achète 15.000 ordinateurs à 12 milliards F CFA sans appel d’offres.

Ce journal révèle aussi une surfacturation de 9 milliards dans le projet Cœur de ville de Kaolack (Centre) et 3 milliards dans le vent à l’Anrac.

«Sonacos et Cœur de ville de Kaolack : méga-magouilles», écrit Le Populaire à sa Une. Selon le journal, la Sonacos a été bradée au quart de sa valeur.

Selon L’As, « l’IGE met à nu les carences de l’administration» et que «le vérificateur général François Collin et ses collaborateurs dénoncent les multiples dérives en cours dans l’administration».

Toutes choses qui font écrire au Quotidien : «Irrégularités Générales Entreprises». «Ahurissant !», s’exclame Libération qui fait un «voyage au cœur du rapport explosif de l’IGE». «L’IGE épingle Macky Sall» ; note La Tribune à sa Une.

Le Soleil donne à sa Une les propos de Maïmouna Ndoye Seck, ministre de l’Energie, sur le chantier de la centrale électrique de Tobène, qui estime que «l’état d’avancement des travaux rassure quant au respect des délais».

Pendant ce temps, Moustapha Diakhaté, président du Groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar s’explique sur la modification du règlement intérieur de l’Assemblée nationale.

Dans L’As, l’ancien Premier ministre, Abdoul Mbaye se fait l’avocat de paysans. «Début du mois de ramadan difficile : Les prix de la viande flambent», informe Le Populaire.