Le dernier hommage à Doudou Ndiaye Rose à la Une des quotidiens du Jeudi

Les quotidiens du jeudi accordent un traitement de faveur au décès, hier, du percussionniste Doudou Ndiaye Rose.

«Décès de Doudou Ndiaye Rose : Le tambour perd son major», titre le quotidien national Le Soleil.

Ce journal souligne que «l’Etat salue la mémoire d’un digne ambassadeur de la culture sénégalaise, et que le monde artistique est sous le choc».

Selon Le Populaire, «après vieux Sing (avant-hier), Doudou Ndiaye Rose s’en va», faisant ainsi des «tambours orphelins de leurs…majors».

«Le grand percussionniste est mort 24 heures après son ami, et il est emporté par un malaise hier vers 13h. Macky Sall annoncé aux obsèques aujourd’hui», expliquent nos confrères du Populaire.

«Le tambour perd son major», titre Le Quotidien, dans lequel journal, on lit les derniers propos du percussionniste lors de son 85ème anniversaire, fêté récemment : «Au Sénégal, on attend la mort pour te rendre hommage ; quiconque me le fait, je ne lui pardonnerai pas».

De son côté, L’As fait état d’ «ultime note de Doudou Ndiaye Rose» qui est «emporté par un foudroyant malaise».

«Ultime percussion du tambour-major», titre Sud Quotidien. «Le pharaon du rythme s’en va», note Direct-Info.
Pour le journal EnQuête, c’est «un monument qui s’effondre». Ce journal donne également la dernière confession du percussionniste : «Qu’on attende pas ma mort pour me rendre hommage».

«Un géant s’effondre», renchérit Le Témoin à sa Une, informant que la levée du corps est prévue ce matin à 11h à la mosquée des HLM 5.

Ce journal parle également de l’annulation de la marche d’hier du Parti démocratique sénégalais (Pds, opposition).

Selon Sud Quotidien, Pape Samba Mboup, ancien chef de cabinet du président Wade, et certains militants libéraux ont été arrêtés.

Direct-Info affiche à sa Une Macky Sall et son ancien Premier ministre, Aminata Touré qui se rencontrent fréquemment, avant de s’interroger : Que mijotent-ils ?»