Le défilé du 4 avril occupe les quotidiens du mardi

La presse de ce mardi met le focus sur le défilé du 4 avril 2016 marquant le 56ème anniversaire de l’Indépendance du Sénégal.

«An 56 de l’Indépendance : Communion et impressionnant défilé», titre le quotidien national Le Soleil qui constate «un étalage d’un matériel militaire qui rassure».

Sur le discours du 3 avril du Chef de l’Etat, ce journal souligne que «l’emploi et la formation sont au cœur des préoccupations ; les acteurs de l’école sont appelés à travailler à la stabilité ; et la grâce présidentielle accordée à 586 détenus».

«56ème anniversaire de l’Indépendance : L’armée étale sa force de frappe», note Le Populaire qui écrit que «le Sénégal envoie des signaux de fumée».

Selon nos confrères, «l’armée exhibe un arsenal moderne avec une puissance de feu sans précédent», et que «les forces spéciales ont été la curiosité du défilé».

«Notre armée peut remplir, en toutes circonstances, les missions qui lui sont confiées», dit Macky Sall dans le journal.

«L’armée montre ses muscles», estime Le Témoin, informant que «la Nation, dans sa diversité, a marqué le pas au rythme des fanfares».

De son côté, Sud Quotidien note que «l’armée étale sa puissance de feu».

«Lutte contre le terrorisme, discours à la Nation, défilé militaire : Macky souffle le show», titre L’Observateur, donnant la parole au chef de l’Etat qui prône «vigilance citoyenne face au terrorisme».

Pour Direct-Info, ce défilé s’est déroulé en l’absence de «nos voisins».

Traitant de cette fête de l’Indépendance et du terrorisme, La Tribune indique que «Macky libère Taïb et accueille 2 détenus de Guantanamo».

La presse sénégalaise traite également des «Panama papers». C’est le cas du Quotidien qui titre : «Enrichissement illicite : Karim retrouvé dans le canal de Panama».

«Les fonds de Karim Wade pistés aux îles Panama ?», se demande L’As.

«Dubaï port, l’ami de Karim Wade et les contrats secrets logés au Panama : 35 millions de dollars de commissions ?», lit-on à la Une de libération.

Selon L’Observateur, «Karim, Atepa, Mamadou Pouye… (font partie de) ces Sénégalais cité dans l’affaire Panama papers».

Sur ces «Panama papers», Sud Quotidien révèle qu’un «proche de Karim est au cœur du scandale».

«Un complice de Karim cité dans le scandale des Panama papers», écrit Le Populaire, précisant qu’il s’agit de Mamadou Pouye, impliqué dans le montage financier de deux sociétés qui ont planqué 20 milliards f cfa au Panama.