Le débat sur le référendum à la Une des quotidiens du vendredi

Les quotidiens parus vendredi poursuivent le débat politique suscité par le maintien du présidentiel en cours à sept ans, conformément à la décision du Conseil constitutionnel.
«Incompétences à la pelle, décisions impopulaires : Faut-il brûler le Conseil constitutionnel ?», s’interroge Walfadjri à sa Une.

Ce journal décrit ainsi «une institution (avec) cinq juges et 1000 polémiques».

Les «premières cassures dans la majorité» suite au revirement de Macky de maintenir son mandat à 7 ans, font la Une du Populaire.

«La Ligue démocratique sur le départ ? Après imam Mbaye Niang, Mansour Ndiaye de l’Urd quitte Benno», écrit Le Populaire.

En convoquant le référendum le 20 mars, Rewmi se demande : «Macky s’est-il trompé de date ?

Selon le journal, «les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) décalées au 13 mars. Cette date est trop juste pour la LD, le Pds dit ne pas être concerné».

Pour un «Oui» massif (à) ce référendum, L’As écrit que «le pouvoir lance sa campagne» et que «Macky mobilise ses élus et engage des concertations avec ses alliés».

Nos confrères de L’As font également état de «la prorogation de la validité des cartes d’identité et des cartes d’électeurs».

«Macky réunit son conseil de guerre», titre La Tribune, donnant la parole au Chef de l’Etat qui lance à ces militants : «Allez expliquer aux Sénégalais les véritables enjeux des réformes».

Dans sa rubrique «passé-présent», Le Quotidien s’intéresse à la promesse d’un mandat de 5 ans et note : «Niasse-Tanor, le reniement».

«Les politiques sénégalais et le wax-waxeet (reniement) : Tous pareils», titre L’Observateur.

«Sans détour» dans le journal EnQuête, l’ambassadeur français, Jean Felix Paganon, se demande : «Qui peut s’indigner que le président Sall suive l’avis du Conseil constitutionnel ?».