Le conseil départemental de Bignona continue ses bonnes actions en faveur des couches vulnérables

Après le village de reclassement de Teubi et les foyer religieux en début de mois de ramadan, c’est au tour des détenus de la maison d’arrêt et de correction de Bignona de recevoir l’appui de Mamina Kamara qui leur a offert un ndogou (coupure du jeune) et un diner Vendredi 10 Juillet. Ce Dimanche 12 Juillet Mr Kamara a offert du riz, du sucre et de l’argent à l’association des aveugles de Bignona. Mamina Kamara en a profité pour annoncer de bonnes actions en faveurs de ces derniers. Entre autres engagements, le président Kamara va prendre en charge les frais d’ouverture des classes pour les enfants des non-voyants. Dans le cadre des bourses allouées prochainement aux élèves du département, le Président a décidé de réserver un quota important pour les enfants de ces déficients physiques. Il a aussi décidé d’apporter tout le soutien nécessaire pour accompagner l’association des aveugles dans son programme d’autonomisation de ses membres pour lutter contre la pratique de la mendicité à travers les activités génératrice de revenus. Tout cela se fait et se fera sous le contrôle du service départemental de l’action sociale. Autre projet du conseil départemental, c’est la construction d’un centre des métiers pour personnes vivant avec un handicap dont le slogan est « une autre alternative pour l’excellence et l’émergence ». Pour les détenus de maison d’arrêt et de correction de Bignona, Mamina Kamara a promis de discuter avec le régisseur pour voir dans quelle mesure le conseil peut aider car c’est un domaine dont la collectivité locale ne gère pas. Mais déjà, cet acte posé par le Président a ému l’administration pénitentiaire mais surtout les détenus eux-mêmes qui ont indiqué que c’est une première et ils se réjouissent de savoir que quelqu’un pense à eux.
L.Badiane pour xibaaru.com

2 Comments

  1. Mensonge, ce n’est pas une première. Des bonnes volontés ont toujours donné et tout au long de l’année sans appeler les journaliste. Feu mon père donnait tous les vendredis aux détenus de la Mac de Bignona. Ce kamara est un activiste. On l’attend sur des réalisations qui vont faire avancer le departement de Bignona. Ils ne peut pas faire plus que les gens de Wade dans le social. Moi j’étais là, je voyais du temps de Wade, l’ancien ministre Keita, qui est de Bigona, faire tellement de chose dans le social que je me demande comment Kamara peut l’égaler. En fin, je pense que ce que quelqu’un que j’ai lu a une fois écrit est vrai. Le Badiane, correspondant de xibaaru à Bignona est un lèche cut de Kamara.

  2. Non !!! mon ami ! je pense que vous pourriez bien réfuter les faits, selon vous, sans pour autant prononcer le mot mensonge.
    En réalité, ce n’est pas un mensonge, car ce sont les détenus eux-mêmes et l’administration de la structure qui ont belle et bien dit que c’est une première qu’une autorité ait l’ingénieuse idée de venir leur rendre visite surtout en ce mois béni de ramadan, de pardon et de partage, en leur apportant du matériel , des produits, de la nourriture pour la rupture du jeûne et le dîner ainsi qu’une enveloppe d’argent pour mieux terminer le carême.
    Et Président Mamina KAMARA, après avoir écouté, avec tristesse et peine, les discours des détenus et de l’administration pénitentiaire, a salué l’endurance et le courage de ces derniers, qui ont toute de même regretté leur détention à cause des erreurs de la vie et lui ont promis, une fois sortis, de s’enserrer parfaitement dans la société, avant de prendre l’engagement, selon les doléances, de voir en relation avec Monsieur le Régisseur le type d’appui à apporter dans les meilleurs délais pour améliorer les conditions de vie et d’existence de ces compatriotes en conflit avec la loi.
    C’est tout le sens qu’il faut accordé à cet article du journaliste qui est le témoin oculaire de l’événement, mais surtout ces multiples actes que cet Homme de Situation est en train de poser dans le domaine du social à travers tout le Département de Bignona car les populations démunies, les chefs coutumiers et les foyers religieux ne me laisseront pas mentir.
    Par conséquent, nous pensons qu’on ne peux évidemment pas parler d’égalité entre des actions d’envergure communale et départementale.
    Raison de plus, une action sociale tant qu’elle soit peu, doit être saluée et encouragée. Donc Merci Président Mamina ! cakanam!!

Les commentaires sont fermés.