Le Conseil constitutionnel et le Haut Conseil des collectivités territoriales à la Une

Les plénières d’hier des députés autour de la modification du Conseil constitutionnel dont les membres doivent passer de cinq à sept, ainsi que sur la répartition des membres du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT) se paient la Une des quotidiens de ce mercredi.

«Projet de loi sur le Conseil constitutionnel-Sidiki Kaba et les députés se donnent en spectacle», titre Walfadjri, soulignant que «les sept sages héritent de la candidature de Karim».

Relatant cette ambiance, L’As donne la parole au député Mamadou Lamine Diallo qui dit au ministre de la Justice que «les députés ne sont pas vos enfants».

«Plénière autour de la modification du Conseil constitutionnel-Karim hante l’hémicycle», titre Sud Quotidien.

Parlant de la désignation des membres du Conseil constitutionnel, le journal EnQuête note que «Macky drible Niasse» car, avec la nouvelle loi, le Chef de l’Etat va choisir tous les juges sur une liste de quatre personnes proposées par le président de l’Assemblée nationale.

Le Soleil se focalise sur une autre plénière relative au Haut Conseil des Collectivités Territoriales et informe que «la loi portant organisation et fonctionnement (est) adoptée».

Nos confrères expliquent que l’institution comptera 150 membres et que la loi sur la parité sera respectée. «Conseil constitutionnel-Le nombre de sages passe de 5 à 7», ajoute Le Soleil.

«HCCT-Les députés à couteaux tirés», note EnQuête. Le Témoin insiste sur la répartition des postes du HCCT et fait état de «dissonances dans Benno (majorité)».

A sa Une, ce journal donne la parole à Me Bocar Thiam, avocat du policier Boughaleb, reconnu coupable du meurtre en août 2014 de l’étudiant Bassirou Faye. Selon Me Thiam, la condamnation de son client est «une grande erreur judiciaire».

Pendant ce temps, Le Quotidien revient sur le spectacle parallèle de Waly Seck au concert de Bercy et parole d’ «un Seck en noir» avec une mise en demeure qui lui est servie par les avocats des promoteurs. «Son reliquat bloqué», dit le journal.

Libération poursuit l’enquête sur les jeunes arrêtés à Yoff et qui voulaient rallier la Libye. «Révélations sur une hijra avortée», note le journal.

En politique, Rewmi parle des législatives de 2017 et indique que «du Qatar, Karim Wade sonde l’opposition» en «câblant Baldé, Decroix, Gakou et Mamour Cissé».

A propos de la présidentielle de 2019, Le Populaire écrit que «Sidiki Kaba invalide la candidature de Karim» en affirmant : «Pour être candidat, il faut jouir d’un casier judiciaire vierge».

«Remobilisation des troupes libérales-Karim tire les ficelles depuis Doha», titre L’As, alors que Direct-Info alerte sur «la mort programmée du Pds authentique».