Le Concours général à la Une des quotidiens du vendredi

Des sujets dominés par l’éducation, avec la remise hier des prix du 50ème concours général, se paient la Une des quotidiens parus vendredi.
«50ème édition du concours général-Refonder l’école publique», titre Le Soleil, soulignant que le Chef de l’Etat, Macky Sall, a profité de la cérémonie pour fustiger l’obscurantisme et l’extrémisme.

«Pour un climat stable et serein au sein de l’éducation. Le parrain El Hadj Rawane Mbaye offert en exemple», écrit Le Soleil.

Parlant des lauréats du concours général, EnQuête affiche «les visages de l’excellence».

Ce qui fait écrire à Libération que «le Sénégal honore ses cracks».

«Macky Sall sur la crise scolaire-Cessez le feu ! Les oulémas doivent apporter une réplique doctrinale aux terroristes», détaille La Tribune.

Selon Le Populaire, pour contrecarrer le radicalisme et l’extrémisme religieux, «Macky Sall invite les oulémas dans la guerre contre le terrorisme».

Profitant de l’occasion, Direct-Info donne «la face hideuse de l’école sénégalaise», avec ces abris provisoires, avec l’exemple de Kaolack (Centre) qui compte 600 abris provisoires, exposant ainsi plus de 30.000 élèves.

Rewmi dissèque «les résultats catastrophiques» et informe qu’ «en français, 80% des candidats au Bfem ont eu zéro en dictée».

EnQuête consacre sa Une à la réalisation du Train Express Régional (TER) et révèle «le jackpot aux Français» dont les groupes Engie et Thales vont assurer la direction du bureau d’études et le management global pour 147,5 milliards f cfa.

Selon le journal, d’autres sociétés sont concernées pour une enveloppe de 330 milliards f cfa.

«Conférence internationale de préfiguration du Musée des civilisations noires-Les autorités dégomment le nom de Me Wade. Le Pm et le président du Comité scientifique zappent l’ex-président en ignorant son nom dans la construction dudit musée pour tout attribuer à Senghor et Macky», écrit Le Populaire.

Selon Le Quotidien, l’ancien Premier ministre, «Abdoul Mbaye (fera) face au juge (ce vendredi) pour faux et usage de faux» dans une affaire qui l’oppose à son ex-épouse.

Revenant sur la rencontre d’hier entre Macky Sall et des chefs religieux de Dakar, L’As met en exergue les propos du chef de l’Etat, qui estime qu’ «il n’est pas question de laisser les enfants trainer dans la rue».

«Audience avec la communauté léboue-Macky invite à un ndeup (séance d’exorcisation des démons de la division)», titre L’Observateur, dans lequel journal, le président aux deux camps opposés qu’ «il est temps de vous réconcilier».

A la Une de Sud Quotidien, «les alliés recadrent l’opposition» suite à son soutien à l’inspecteur des impôts et domaines, suspendu.

«Tanor et Khalifa Sall doivent s’entendre. Nous sommes en train d’y veiller. Il y va de l’intérêt du Parti socialiste et de son avenir», soutient dans Walfadjri, Abdou Khadre Cissokho, membre du Bureau politique du Ps.