Le Collectif des sortants 2015 de la Fastef menace d’entamer une grève de la faim

Ultime arme de protestation dans le passé, la grève de la faim est en passe de devenir la méthode de lutte la plus courante. Le Collectif des sortants 2015 de la Fastef menace d’entamer une grève de la faim dans les prochains jours. Ils reprochent au Gouvernement d’avoir refusé leur recrutement dans la fonction publique alors qu’ils sont admis à la Fastef par voie de concours. Ce qui est une aberration à leurs yeux. Après une longue période d’accalmie suite à des médiations entamées par de bonnes volontés, les sortants de la Fastef promotion 2015 vont rejoindre les sortants de 2013 de la formation payante dans la lutte. Las d’atteindre et déçus par l’attitude du gouvernement, particulièrement du ministre de l’Education nationale, ils vont observer une diète.
Les membres du collectif sont abasourdis par l’attitude des autorités d’autant qu’ils sont tous titulaires du Caem ou du Caes dans des disciplines diverses, notamment en histoire- géographie, physique-chimie, Svt et Espagnol. Les multiples alertes n’ont servi à rien, puisque les autorités continuent de faire la sourde oreille. Le Président Macky Sall a été saisi d’une lettre qui est restée sans réponse. Pourtant, le collectif est d’avis que le système éducatif a plus que jamais besoin de professeurs en qualité et en quantité. Et le gouvernement, au lieu de combler ce gap, préfère surcharger aussi bien les heures de cours que les élèves dans les salles. Aujourd’hui, le gouvernement ne leur laisse aucun choix. Et par conséquent, leur ultime recours reste la grève de la faim au prix de leur vie pour que pareille situation ne puisse se reproduire au Sénégal.