Le clash entre Me Wade et les frondeurs du PDS en exergue dans les quotidiens du mercredi

L’échec hier de la rencontre entre Me Abdoulaye Wade, Secrétaire général du Parti démocratique sénégalais (Pds, opposition), et Modou Diagne Fada, leader des Libéraux frondeurs qui réclament la refondation de cette formation politique (au pouvoir 2000-2012), fait les choux gras de la presse sénégalaise reçue mercredi à APA.

Le Populaire informe à sa Une que «le pugilat a été évité de justesse à la réunion du Pds» car, «Farba Senghor accuse Fada d’avoir reçu de l’argent de Macky Sall» pour détruire le parti.

«Me Wade demande à Abdoulaye Faye (administrateur du Pds) d’enquêter», note Le Populaire, donnant la parole à Modou Diagne Fada qui dit : «Si Diouf (Abdou, ancien président de la République) n’a pas pu me corrompre, Macky Sall ne pourra pas réussir. On ne va pas se laisser abattre par des bandits déployés tout autour de Wade. Des gens avaient été préparés pour nous insulter».

«Abdoulaye Wade/Modou Diagne Fada : Le clash !», titre EnQuête. Dans ce journal, Me Wade invite «Fada à jurer sur le coran qu’il n’a rien reçu de Macky !». Ce dernier se dit «déçu et amer, mais nous continuerons le combat».

«Wade-Fada, le clash !», s’exclame L’Observateur à sa Une, donnant la parole au député qui estime que l’ex-président et ses faucons ont voulu les humilier.

«Face à face entre Wade et les frondeurs : Le clash», renchérit Sud Quotidien à sa Une. Selon ce journal, «la confrontation se termine en queue de poisson» et que cette rencontre tant attendue a accouché d’une souris. «Pour autant, Me Wade a réitéré sa volonté d’occuper le poste de SG du Pds jusqu’à l’élection d’un nouveau président de la République libéral», indique Sud Quotidien.

«Farba provoque, Fada claque la porte», titre La Tribune, à côté de Libération dans lequel journal, «Fada et Cie parlent d’une préméditation».

Pendant ce temps, Le Quotidien poursuit l’affaire Thione Seck, ce chanteur sénégalais arrêté pour entre autres, association de malfaiteurs, détentions de faux billets, et donne «la vérité des PV (procès-verbaux)».

«A la vue des gendarmes, l’artiste va s’asseoir sur le sac contenant 50 millions d’euros», informe Le Quotidien.

«Viviane Ndour et Souleymane Faye prient pour Thione Seck», note le journal L’As.

En sport, Stades se focalise sur le match Sénégal-Burundi de ce 13 juin et informe que «les Lions (sont) au grand complet».

Sur ce match comptant pour la 1ère journée des éliminatoires de la CAN 2017, Le Soleil parle d‘un «statut à confirmer».

Pour Le Populaire, «les Intumbas du Burundi débarquent en véritables conquérants».