Le boycott des opérateurs de téléphonie de l’appel d’offres pour la licence 4G à la Une des quotidiens

Le refus des trois opérateurs de téléphonie au Sénégal de soumissionner à l’appel d’offres pour l’attribution de la 4G est largement commenté par les quotidiens de ce mardi.

«Attribution de la 4G : Les opérateurs ratent la licence», titre Le Quotidien, dans lequel journal, Abdou Karim Sall, Directeur général de l’Agence de régulation des télécommunications et des postes(Artp) dénonce : «Il y a une entente illicite pour forcer la position de l’Etat».

«La 4G brouillée !», note L’As à sa Une. Ce journal précise que les trois opérateurs, Tigo, Orange et Expresso jugent cher 30 milliards et rejettent l’appel d’offres.

«Les opérateurs se liguent contre l’Etat. Le Dg de l’Artp menace, Mahammad Dionne (Premier ministre) entre en action. Les Suisses à l’affût pour une licence globale», détaille L’As.

Le Témoin ajoute que pour l’acquisition de la 4G, «les trois opérateurs refusent de soumissionner» parce que les 30 milliards du prix de réserve soulèvent des préoccupations chez Tigo, Orange et Expresso.

«Attribution de la licence 4G au Sénégal : Tigo, Orange et Expresso out», titre le journal EnQuête.

Ce journal écrit que l’Artp les accuse d’avoir scellé une entente illicite et de n’avoir formulé aucune offre jusqu’à la date de la clôture, hier.

«Sonatel, Tigo et Expresso boycottent, l’Etat menace…», titre Sud Quotidien.

Le Soleil souligne que ces «trois opérateurs ont violé le code des marchés, et que l’Etat se réserve le droit d’appliquer des sanctions». «Une nouvelle procédure bientôt lancée», note Le Soleil.

A sa Une, ce quotidien national parle du Doing Business, avec ces «34 mesures pour doper le classement du Sénégal.

Direct-Info poursuit le débat sur la révision constitutionnelle annoncée par le Chef de l’Etat, Macky Sall, et estime que «Wade et fils (Karim, sont) éliminés de la course».

«Wade recalé par son âge, Karim par sa bi-nationalité», expliquent nos confrères du quotidien Direct-Info.

Libération fait la chronologie d’un scandale au sommet de l’Etat et note : «Wade (ex-président)-Idy (son ancien Premier ministre), la vraie histoire du compte de Paris».

Ce journal donne les attestations, les dépositions judicaires et notes qui blindent la piste d’un différend financier.

Pendant ce temps, La Tribune informe que traîné au Parquet de Dakar, «Massata Diack échappe à la France», et révèle de fortes manœuvres pour qu’il soit jugé à Dakar, dans le cadre du scandale de corruption qui secoue l’Iaaf.