Le bilan très lourd de la Bousculade de Mouna…62 morts

POINT DE PRESSE (MERCREDI 21 OCTOBRE 2015 A 11 H, AU MAESE)
Amadou Kébé, Secrétaire général MAESE, Coordonnateur de la Cellule de crise et d’appui psychologique aux pèlerins et aux familles
« A l’heure actuelle, il le travail de la Cellule est en train de toucher à sa fin. Nous vous donnons les derniers chiffres que l’équipe en Arabie saoudite et la Cellule ont pu collecter en 23, 24 jours de travail.
Ainsi nous sommes à 62 décédés. Nous n’avons plus de personnes de perdues de vue. Toutes les personnes perdues de vue ont été retrouvées. Les autres ont regagné le Sénégal.
Actuellement il ne reste plus pratiquement aucun pèlerin. A part l’équipe médicale et la Commission qui rentrent demain soir.
Il y a un cas litigieux sur lequel la commission va poursuivre les recherches. Nous pensons que les chiffres sont définitifs, ils ne vont plus évoluer.
L’avant dernier communiqué d’il y a trois jours faisait état de 61 dcd et 2 perdus de vue. Il y avait un sur qui nous n’avions rien de sûr sur son identité de Sénégalais. D’après les autorités saoudiennes nous pensions qu’il était sénégalais. Mais après vérification, aucun voyagiste ne l’a convoyé, la commission non plus et son passeport n’est pas sénégalais. Les appels sur le numéro vert n’ont pas également fait cas de cette personne. On l’a alors retiré de notre liste. On se retrouve ainsi à 60 dcd et les 2 perdus de vue sont aussi dcd.
Bilan très lourd qui s’élève à 62 dcd.
On rend un vibrant hommage à notre équipe en Arabie saoudite qui a travaillé jour et nuit dans des conditions extrêmement difficiles, notre équipe s’est arrangée pour ne pas donner des chiffres erronés. Ils ont fait un travail extraordinaire. La preuve : ce matin, ils ont découvert dans un hôpital une femme sénégalaise qui a voyagé avec la Commission malienne. Cette dame qui vit au Mali avec son époux a décidé une rétablie de rentrer au Mali.
C’est dire le professionnalisme de notre équipe. Des gens se plaint disant que nous donnions des informations au compte-gouttes, mais si ne vous voulez pas vous tromper, vous avez le devoir de vérifier 2, 3 fois avant de publier. Nous pouvons être satisfaits du travail effectué surtout par l’équipe en Arabie saoudite.
Le nombre de passeports encore non retirés correspond à celui des dcd.
Nous rendon hommage à ces médecins qui ont ouvert les tiroirs des morgues pour voir des corps défigurés et ont dit n’avoir jamais vu cela de leur carrière de médecin. Ces médecins ont sans doute besoin d’appui psychologique.
Le téléphone vert a reçu 6351 appels. Une équipe de tris se relayait pour répondre dans la mesure des informations disponibles.
Nous nous sommes évertués à ne communiquer les noms qu’aux familles. C’est d’une extrême sensibilité car il faut respecter la douleur des personnes, y en a qui ne veulent pas qu’on communique les noms de leurs proches.
Il y a 86 cas rentrés au Sénégal. Certains ont subi une intervention chirurgicale en Arabie saoudite, d’autres bénéficient d’un suivi psychologique.
2 pèlerins sont sous surveillance médicale : 1 à l’hôpital Principal, 1 hôpital Grand yoff
L’équipe médicale est composée de 50 médecins et paramédicaux.
Tous les certificats de décès sont établis. Nous servons d’interface aux familles avec les compagnies d’assurances pour faciliter les démarches et permettre le plus rapidement d’entrer dans les droits.