Le barreau et la reprise du procès de Habré à la Une des quotidiens du weekend

Parmi les sujets mis en exergue ce samedi par la presse figurent le plaidoyer du bâtonnier lors de la prestation de serment hier de nouveaux avocats contre la précarité et la corruption dans la justice, ainsi que la reprise ce 7 septembre 2015 du procès de l’ancien président tchadien, Hissène Habré, poursuivi pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité, et de torture.
«Prestation de serment de 33 nouveaux avocats : Le barreau plaide contre la précarité», écrit Le Quotidien.

Selon Walfadjri, parlant de la corruption dans la justice, le bâtonnier Ameth Bâ «met le doigt dans la plaie».

«La corruption fait une immixtion fulgurante dans le secteur de la justice», dit Ameth Bâ dans Walf.

«Corruption-Porter presse : L’aveu !», s’exclame Grand-Place à sa Une.

Ce journal estime que «le bâtonnier Ameth Bâ déniche la tâche noire des robes noires».

Sur la reprise du procès de Habré, Zoom Infos souligne que «le barreau dément avoir interdit aux trois avocats commis d’office de plaider».

«Reprise du procès ce lundi-Corruption ou non des avocats commis par Hissène Habré : Le suspens levé ce week-end», titre Sud Quotidien qui fait état de «dilemme du barreau».

Toutes choses qui font écrire au Populaire : «L’affaire Habré installe la pagaille dans la justice».

Ce journal rappelle que le barreau dément avoir interdit aux avocats commis d’office de défendre Habré, et que Me Doudou Ndoye éclaire sur le «droit à un avocat en matière pénale au Sénégal».

Pendant ce temps, L’Observateur se focalise sur «ces dossiers brûlants de la rentrée» du Gouvernement et parmi eux, il retient la crise scolaire, l’électricité, les entreprises en difficulté, et la réception des infrastructures.

De son côté, Walfadjri révèle que «Me Wade ne reconnaît plus ses hommes» devenus passifs face au pouvoir.

Ce marché de véhicules pour le ministère de l’Education occupe la Une du Quotidien qui informe que «CCBM et tata (sont) freinés par l’Etat».

Nos confrères expliquent que ces deux concessionnaires ont falsifié les spécifications des appels d’offres dont le montant est d’un milliard pour une centaine de véhicules.

Le Soleil rend compte de la visite d’hier du Premier ministre aux sinistrés de la houle qui s’est abattue récemment sur le littoral sénégalais.
Selon ce quotidien national, le «Pm appelle à une introspection» face aux constructions sur le littoral.