L’association C.A.D.E.C équipe plusieurs structures à Kédougou

L’association Coopération Action Développement Economique et Culturel (C.A.D.E.C) a procédé ce vendredi 7 octobre à la présentation  des différents équipements mis à la disposition des acteurs du secteur de l’Education à Kédougou et de la santé.

Après la dure journée du jeudi 6 septembre 2016, consacrée à l’installation des équipements, l’association Coopération Action Développement Economique et Culturel (C.A.D.E.C) et son partenaire local ASPRODDEL (Association de Promotion des Droits et du Développement Local) ont mobilisé ce vendredi 7 septembre les principaux bénéficiaires et autorités administratives.

L’objectif global visé est de présenter les équipements à toutes les autorités et à toute la communauté pour beaucoup plus de contrôle citoyen  tant cher à l’ASPRODDEL.

Pour rappel, l’association C.A.D.E.C a mis à la disposition du lycée technique Industriel et Minier Mamba Guirassy et du lycée Maciré Bâ de Kédougou deux Tableaux Blancs Interactifs (TBI), deux ordinateurs, deux vidéos-projecteurs, (répartis équitablement entre les deux lycées), 5 ordinateurs au Centre des Ressources Pédagogiques (CRP), 01 ordinateur au poste de santé de Dalaba  entre autres.

Vu l’importance de l’acte posé, M Khadim Hann, Adjoint au Gouverneur Chargé de Développement,  Mamadou Oumar Sow, Adjoint au Préfet de Kédougou , Cheikh Faye, Inspecteur d’Académie de Kédougou et Sadio Dembélé,1er vice président du Conseil Départemental de Kédougou, par ailleurs membre de l’association C.A.D.E.C  ont effectué la visite des lieux avec les donateurs.

La première étape a conduit la délégation au poste de santé de Dalaba en vue de la pose de la première pierre de la salle d’attente pour patients. Ici, en plus de saluer  cette action, les différents acteurs de la santé ont émis comme autres doléances, l’équipement du poste de santé en matériels médicaux, le recrutement des agents bénévoles dans la fonction publique, la construction d’un dépôt à pharmacie.

Au lycée technique tout comme au lycée Maciré Bâ, l’équipe pédagogique, les parents d’élèves et les élèves ont pris part à la cérémonie de présentation et d’inauguration de leurs salles informatiques nouvellement équipées. Ils ont également eu droit à des explications sur l’utilisation des TBI.

« Nous faisons un retour pour rendre à Kédougou ce qu’elle nous a donné. Nous évoluons dans des milieux bien différents de ceux de Kédougou, mais nous avons toujours eu une pensée pour Kédougou. Nous avons pris l’option de réduire l’écart qui nous sépare des autres. Nous vivons toujours avec cette volonté de faire bouger les choses petit à petit car le chemin à parcourir est long » a soutenu M El hadj Diaw, président de l’association C.A.D.E.C.

Ainsi, M Cheikh Faye, l’Inspecteur d’Académie de Kédougou a salué à sa juste valeur l’initiative prise par ces jeunes de donner un coup de pouce au secteur de l’Education.

« Vous ne pouvez pas mesurer la portée du geste que vous venez de poser. Ce joyau contribuera à coup sûr à émanciper la région. Nous sommes à l’heure des TIC, dans l’ensemble des secteurs d’activités, on a besoin de la pointe des TIC pour s’émanciper. Je demande aux professeurs, à l’administration de mériter la confiance portée sur vos lycées pour bénéficier de ces tableaux. Il faudra les utiliser à bon escient » a-t-il dit.

Les témoignages des différents acteurs n’ont pas laissé indifférents le président et le secrétaire général de l’association CADEC. Sous le coup de l’émotion, El hadj Diaw et Cheikhou Souaré n’ont pas pu retenir leurs larmes.

« C’est un devoir pour vous de poser de pareils actes. Le Sénégal a beaucoup investi sur vous. A travers votre geste, c’est un appel que vous lancez à tous les jeunes. Vous avez choisi l’Education et la santé, deux secteurs qui souffrent dans la région de Kédougou. Il y a beaucoup de choses à faire. Nous vous remercions pour l’acte que vous venez de poser. Je demande aux proviseurs d’accorder beaucoup de vigilance à l’entretien de ce matériel » a précisé M Khadim Hann, Adjoint au Gouverneur Chargé de Développement.

Il faut dire que dans ces différentes rencontres, les membres de l’association C.A.D.E.C  ont remercié tous les acteurs et partenaires dont (Massaër Mbengue) qui leur ont permis de réaliser ces projets  mais également l’ASPRODDEL (Association de Promotion des Droits et du Développement Local).

Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com