L’ASER file un marché de gré à gré d’un montant de…60 milliards CFA

Sous les artifices d’une « offre spontanée », l’Agence sénégalaise d’électrification rurale (Aser) a filé un marché de 60 milliards à une seule structure privée suivant un contrat portant études, fourniture, transport, construction de dorsales MT et électrification de localités dans le cadre du programme d’urgence d’électrification rurale.
Selon « Libération » qui nous livre l’information, la Banque mondiale, dans une lettre adressée aux plus hautes autorités courant 2014, a pourtant tenu à avertir quant à ce type de pratique. Dès lors, il semble donc évident qu’elle a « pédalé dans le néant » car, en vérité, il ne s’agirait ni plus ni moins que d’une entente directe qui ne dit pas son nom.
Au niveau de l’Aser, l’argument servi est que le privé en question « pré finance » le marché, pour espérer ensuite se faire rembourser sur le long terme.