L’Appel au dialogue de Macky et l’Appel de Seydina Limamou Laye à la Une des quotidiens du lundi

L’idée du dialogue politique lancé, fin avril par le Chef de l’Etat Macky Sall, et d’autres sujets politiques dominent la Une des quotidiens parus lundi.

«Macky s’empresse à dialoguer, Wade acquiesce, Idy manœuvre : Parfum de deal…», titre La Tribune, se demandant : «Niasse et Tanor sacrifiés ?»

Sur ces retrouvailles libérales, EnQuête indique que «Fada (président du nouveau parti Les Démocrates Réformateurs issu du Pds est) en phase avec Macky».

«Yoff (fief de la communauté musulmane layène) exhorte le président à dialoguer», informe le journal EnQuête.

Interrogé par Le Populaire sur le dialogue politique, Serigne Mbacké Ndiaye, ancien porte-parole de Me Wade estime que ce dernier et Macky sont «les maîtres du jeu».

«Appel à la concertation : Pourquoi Macky peine à dialoguer avec l’opposition», titre Walfadjri, expliquant que la confiance rompue depuis des années entre le pouvoir et l’opposition, cède la place à la suspicion et aux rancœurs.

«Le Pds et la Ld disent niet à un dialogue avec un seul parti. La société civile prête à faire de la facilitation», ajoutent nos confrères de Walf.

«Dialogue politique, référendum, transgambienne : Diouf se mouille», titre L’Observateur.

Dans ce journal, l’ancien international sénégalais de football dit avec suspens : «Ce qui manque au Président…Les Sénégalais doivent prier pour que les relations entre Wade et Macky soient apaisées. Ce que Jammeh m’a dit sur Macky».

Direct-Info parle des défections dans les rangs de l’opposition et donne «la vérité des faits».

Selon le journal, le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne mène une révolution silencieuse et qu’un tremblement de terre guette l’opposition.

Cette médiation du président guinéen entre le Sénégal et la Gambie fait la Une du Quotidien qui révèle que «Macky dit niet à Condé».

Pendant ce temps, L’As se focalise sur les révélations de Robert Sagna, ancien maire de Ziguinchor et président du Groupe de réflexion pour la paix en Casamance (Grpc) qui affirme que «le Mfdc (Mouvement des forces démocratiques de la Casamance, rébellion) recrute toujours».

«Une rébellion n’a pas d’avenir si…», dit Robert Sagna à la Une de Sud Quotidien.

Le Soleil parle du 136ème Appel des layènes et relaie ces propos de Macky Sall qui estime que «Limamoulaye s’adresse au monde entier».