L’an 4 du régime de Macky Sall et d’autres sujets à la Une des quotidiens

La presse de ce vendredi fait le bilan de la 4ème année de Macky Sall au pouvoir (26 mars 2012-26 mars 2016), et traite d’autre sujets relatifs aux faits de société et à la politique.

«An IV de l’ère Macky : Entre ombres et lueurs», titre Sud Quotidien qui note parmi les réalisations du chef de l’Etat, «le volet social qui est en pole position».

Selon ce journal, «la non réduction du mandat en cours de sept à cinq ans, la reddition de comptes, les engagements aériens en conseil des ministres délocalisés», constituent des taches noire du régime de Sall.

«Le pays va mieux et a toutes les chances en main», soutient dans Sud Quotidien, Seydou Guèye, ministre-conseiller, porte-parole du Gouvernement, alors que Mayoro Faye du Parti démocratique sénégalais (Pds, opposition) estime que «le bilan de Macky Sall est globalement négatif».

Nos confrères rappellent qu’en quatre ans, Macky Sall a nommé quatre chefs de Gouvernement (Abdoul Mbaye, Aminata Touré et Boun Abdallah Dionne).

«Bilan de Macky Sall, 4 ans après son accession au pouvoir : Dans le clair-obscur», titre EnQuête.

Selon le journal, «rupture, patrie avant le parti, gouvernance sobre et vertueuse…de simples slogans».

«Une tension permanente avec les syndicalistes. Des lenteurs dans la transformation structurelle de l’économie», constate EnQuête.

En faits divers, L’As parle de cette «vaste fraude sur les appels entrants» et informe que «plus de 4.000 puces (sont) saisies par la police».

«Les jihadistes annoncés à Dakar : Le ministre de l’Intérieur calme le jeu et menace», titre La Tribune.

Ces «464 tonnes de sacs (de riz) pourris interceptés» font la Une de Libération qui souligne que «l’entrepôt, envahi par la gendarmerie, se trouvait à l’intérieur de l’ancienne usine Cafal (compagnie africaine des allumettes)» et que «les services du commerce ont découvert des insectes vivants dans les sacs de riz Minaret».

Notant que « l’école sénégalaise perd la boule», Direct-Info écrit à sa Une : «Faillite du système scolaire : Quelles solutions ?».

Le Soleil consacre sa Une à la réforme foncière, avec Macky Sall qui dit être «contre l’immatriculation des terres au nom des collectivités locales».

De son côté, Le Quotidien s’intéresse au poste de député vacant site à la démission du député libéral, Me Ousmane Ngom, après que le suivant sur la liste du Pds, Mamour Cissé a décliné l’offre.

«Mamour Cissé décline la succession de Ousmane Ngom : Au suivant», titre Le Quotidien qui informe que Mamadou Lamine Keita (qui fait partie es frondeurs du Pds) et Aliou Sow (qui a créé son propre mouvement politique) sont su la liste d’attente.

Pendant ce temps, L’Observateur parle du renforcement de l’unité du Front du Non et note que «l’opposition cherche son chef».

Selon le journal, ce front rejette les résultats du référendum constitutionnel du 20 mars 2016.

«Référendum du 20 mars : Gor ca wax dia rejette les résultats…et accuse le pouvoir d’achats de conscience», titre Le Populaire.

Selon Walfadjri, dénonçant le gonflage du vote du Oui, «Idy, Baldé, Decroix et le Pds rejettent les résultats».